Lupus : Une maladie auto-immune qui touche 20.000 Marocaines

Lupus : Une maladie auto-immune qui touche 20.000 Marocaines

Le Maroc célèbre le 10 mai la Journée mondiale du lupus, une maladie féminine encore mortelle. Cette maladie rare touche près de 20.000 Marocaines, la plupart étant jeunes.

«L’un des symptômes les plus importants du lupus est une sensibilité au soleil, qui touche 80% des patients et se manifeste par de larges taches rouges qui prennent la forme d’un papillon recouvrant le visage, les joues et le nez. Cette éruption peut toucher d’autres parties du corps exposées au soleil, telles que le cou, la partie supérieure de la poitrine et les avant-bras», explique Dr  Khadija Moussayer, présidente de l’Association des maladies auto-immunes et systémiques (Ammais).   Parmi les autres symptômes communs, et qui touchent environ 90% des patients, on retrouve une douleur articulaire inflammatoire, de sorte que le pic de la douleur survient  la nuit avec une amélioration relative pendant la journée après  une période de raideur matinale.

Il est possible qu’il y ait gonflement et rougeur des articulations. Cette atteinte concerne généralement les petites articulations de la main et ne cause pas en principe leur destruction contrairement à la polyarthrite rhumatoïde. Les manifestations varient d’une personne à l’autre et alternent entre des périodes de rémission et  de poussées susceptibles d’être très sévères, s’accompagnant d’une température corporelle élevée sans présence d’infection bactérienne et d’une perte  de poids et de fatigue. Au cours de ces crises, les cheveux chutent abondamment. La maladie peut également affecter la fonction rénale et même provoquer une insuffisance rénale.

Le patient peut aussi présenter un rétrécissement de l’artère coronaire, de l’angine de poitrine ou une inflammation des membranes cardiaques. L’atteinte du système nerveux indique un développement sérieux de la maladie et se manifeste par des changements de comportement, des convulsions ou une paralysie des membres. Une inflammation grave peut également survenir au niveau des yeux. Les signes habituels de la maladie comprennent la sécheresse des yeux et de la bouche, les ulcères de la bouche et un changement de la couleur des doigts lorsqu’ils sont exposés au froid du rose au blanc ou au bleu. Les femmes enceintes atteintes de lupus peuvent éprouver des problèmes récurrents de fausse couche. «La grossesse constitue d’ailleurs une étape critique très risquée  en l’absence de prise en charge adéquate de la maladie», signale Dr Moussayer.

A ce jour, il n’existe  pas de traitement curatif de la maladie. Cela dit, plusieurs traitements permettent de maîtriser l’activité anormale du système immunitaire, réduisant en particulier ses effets sur les organes vitaux comme les reins. Le traitement de la maladie commence habituellement avec certains médicaments anti-inflammatoires, puis le patient passe à des médicaments spécialisés tels que la cortisone et les immunosuppresseurs. Ces dernières années, de nouveaux traitements  révolutionnaires ont fait leur apparition, notamment les biothérapies, des molécules biologiques issues du vivant.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *