L’Uruguay a porté « un coup dur » aux relations avec le Maroc

A l’issue du Conseil de gouvernement,tenu mercredi, Nabil Benabdallah a indiqué que la position de ce pays latino-américain "est très confuse" et dénote une méconnaissance des réalités historiques et actuelles de la question du Sahara marocain.
Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération avait qualifié d’"acte hostile et inamical", la reconnaissance par l’Uruguay de la pseudo "rasd", soulignant que l’Uruguay renie son engagement antérieur d’œuvrer à la recherche d’une solution pacifique, durable et négociée au sein des Nations Unies.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *