L’USFP mobilise ses louveteaux

L’Université d’été de la Jeunesse ittihadia ( J.I.), qui dure jusqu’au 4 septembre, s’est ouverte le 1er du mois courant sous la présidence du premier secrétaire de l’Union socialiste des forces populaires (USFP).
Des chiffres, avancés par le Bureau national de la JI, font état de la participation de quelque 1200 personnes aux travaux de cette cession, représentant 186 sections appartenant aux différentes régions du Royaume. Au cours de la séance d’ouverture, à laquelle ont assisté des dirigeants des partis politiques proches de l’USFP et de représentants de la société civile, M. Youssoufi s’est longuement arrêté sur l’importance cruciale des prochaines élections pour l’avenir du pays .
Lors du 49ème anniversaire de la révolution du Roi et du peuple, a-t-il dit, SM le Roi a annoncé de manière éloquente que les élections constituent une épreuve de citoyenneté, dans la mesure où elles «interpellent la responsabilité et la participation efficiente à la vie politique». Et de rappeler la déclaration de SM le Roi considérant les prochaines échéances « une occasion d’or pour les partis afin de réhabiliter l’action politique dans le sens noble du terme ».
M. Youssoufi a en outre fait part de la responsabilité des citoyens dans cette opération. Car désormais le verdict du 27 septembre permettra au peuple marocain de s’autogouverner et de prendre son destin entre les mains. Les résultats du 27 septembre, a-t-il poursuivi, vont déterminer notre avenir et notre sort et feront de notre pays une expérience exemplaire dans les mondes arabe et africain.
Dans le même sens, et en guise d’autocritique, le Premier ministre a exprimé son espoir de voir les prochaines élections entraîner une nouvelle dynamique qui permet la réussite des grands chantiers de la réforme, non seulement dans les domaines déjà entamés tels l’enseignement, la formation, la généralisation de la couverture médicale et le développement du monde rural, mais également au niveau des chantiers en suspens, comme c’est le cas pour l’espace audio-visuel.
Pour atténuer le degré de contestation et de critiques concernant les désignations de certaines têtes de liste, le premier secrétaire de l’USFP a tenu à préciser que tous les candidats se valent aux yeux du parti et que l’important est de faire réussir ce nouveau défi. Mais pour cela, réplique-t-il, la participation de chaque militant est déterminante. Car « le succès du parti constitue une garantie pour la continuité et la consolidation des réformes ainsi que pour la réussite de la transition démocratique dans notre pays ». Cela dit, au menu de ces journées, il y a lieu de signaler l’organisation d’une table ronde sur l’histoire de l’USFP et la tenue d’une série de conférences sur la Jeunesse ittihadia et les échéances du 27 septembre 2002, l’expérience de l’alternance et les scénarios d’après les élections, le bilan du gouvernement et les programmes de l’USFP et de l’Université, la situation actuelle et perspectives d’avenir. D’autres ateliers d’ordre pratique sont également à l’ordre du jour, notamment en ce qui concerne les techniques de gestion des rassemblements de masse, les modes de fonctionnement des bureaux de vote, les comités de soutien et la communication avec les citoyens.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *