L’utopie sacrifiée

Vendredi dernier, le pacte en gestation qui devait unir les composantes actuelles du PSU (Parti socialiste unifié), composé de l’OADP, du Mouvement pour la démocratie, des Indépendants démocrates et d’anciens dirigeants de la gauche radicale, au PADS et à la Voie démocratique, a été rompu. En depuis l’appel à la constitution du PSU, en février dernier, bon nombre de personnes appartenant au Mouvement pour la démocratie et au courant des Indépendants démocrates ont insisté sur l’ouverture de négociations avec le PADS, et surtout avec la Voie démocratique qui constitue, en quelque sorte, la continuité du mouvement «Ila Al Amam».
Cette question était même au coeur des tractations entre le secrétariat national du Mouvement pour la démocratie et le Conseil national dudit courant. Selon des sources fiables, l’appel à leur adhésion au PSU n’aurait pas pu se faire sans la pression des bases des autres courants. En effet, dès le début, il s’est avéré que le processus d’unification des courants de la gauche radicale était en train de se frayer son chemin sans ceux qui se proclament en tant que continuité historique du mouvement marxiste-léniniste, ni même le PADS qui continue à défendre son appartenance à la famille nationaliste. Au cours de la première rencontre, qui a eu lieu, une semaine avant le mois de ramadan, «Ennahj addimocrati» a mis ses interlocuteurs en garde contre toute exploitation politicienne de cette action, mais ces derniers lui ont confirmé leur bonne volonté et l’attachement à l’unité des rangs. L’issue de la deuxième rencontre, les deux parties se sont penchés sur des questions de détails en faisant part de la nécessité de l’adoption d’une procédure adéquate pour la gestion des divergences encore en suspens. Dans le même ordre, elles ont rendu public un communiqué dans lequel elles ont exprimé leur satisfaction quant au développement de l’action unitaire. Mais, depuis lors, les choses ont pris un nouveau tournant. Vendredi dernier, l’unité a été sacrifiée sur l’autel de la préservation de l’identité de chaque partie.
Pour certains membres de la Commission préparatoire du congrès constitutif du PSU, le temps presse et l’essentiel, dans la phase actuelle, est de mettre la gauche sur les rails de l’Unité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *