Lutte contre la corruption: Spectacles de marionnettes pour sensibiliser les plus jeunes

Lutte contre la corruption: Spectacles de marionnettes pour sensibiliser les plus jeunes

L’Instance centrale de prévention de la corruption (ICPC) a lancé, mardi dans une école primaire à Rabat, un programme de sensibilisation assez original en adoptant une approche pédagogique. Des  représentations de spectacles de marionnettes  sont prévues dans plusieurs villes du Royaume. L’objectif étant non seulement de sensibiliser les plus jeunes  à ce fléau mais surtout de les prémunir contre ses dangers. Dans le cadre de cette opération, des  milliers d’exemplaires  de la BD, intitulée «Nisrine et la corruption» seront également distribués.

En marge du lancement de cette initiative, un accord-cadre de collaboration et d’échange a été signé entre l’ICPC et l’ambassade de France au Maroc. Cet accord  vise principalement  à appuyer les programmes de sensibilisation mis en place par l’ICPC, notamment ceux destinés aux jeunes comme l’aide à l’édition d’une bande dessinée sur le thème de la corruption et un spectacle.   A travers cet accord, il est aussi question  de promouvoir la coopération portant sur des projets de sensibilisation à la corruption et d’appuyer la coopération institutionnelle avec des organismes français à vocation similaire.

Près de 250 élèves de l’établissement Ahmed Cherkaoui ont assisté à un spectacle de marionnettes, monté par l’association de théâtre «Fanous» sous le titre «Boustane ami maâsoul» (le jardin de l’oncle maâsoul), pour comprendre les dangers de la corruption.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *