Lutte contre la désertification : signature d’un accord entre le Maroc et la FAO

Lutte contre la désertification : signature d’un accord entre le Maroc et la FAO

Le Haut commissariat aux Eaux et Forêts et à La lutte contre la désertification et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont signé, vendredi à Rabat, une convention portant sur le programme interrégional pour la réduction de la pauvreté et la lutte contre la désertification à travers une cogestion des bassins versants. Le programme vise à assurer la stabilisation et la régulation du réseau hydrographique de l’Oued Ikkes et ses affluents (aménagement du bassin versant de Tatiouine-commune rurale de Aït Izdeg à Khénifra) sur une superficie de 20.000 ha et la lutte contre l’envasement à l’aval de 400.000 tonnes par an, ce qui représente un volume de stockage de 500.000 m3 d’eau par an. Il tend également à améliorer les conditions de vie des populations riveraines à travers la création de nouvelles niches génératrices de revenus ainsi que la protection des infrastructures de la ville de Midelt. Ce programme interrégional, qui intéresse le Maroc, la Mauritanie et la l’Equateur, est doté d’un budget global de 2.510.500 dollars, dont 695.163 dollars consacrés au Royaume. S’exprimant à l’occasion de la signature de cette convention, le Haut commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la désertification, Abdeladim Lhafi a fait part de la disposition de son département à partager son expérience en vue de réaliser ce projet. Pour sa part, le représentant de la FAO au Maroc, André Huppin, a souligné que cette organisation ne ménagera aucun effort pour assurer la réussite de ce programme, formulant le vœu de voir cette expérience s’étendre à d’autres pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *