Lutte contre la tuberculose: Louardi se retrousse les manches

Lutte contre la tuberculose: Louardi se retrousse  les manches

Toutefois, ce chiffre ne représente qu’autour de 85% des cas présents dans le Royaume alors que le plan national d’accélération de la réduction de l’incidence de la tuberculose 2013-2016 prévoit d’augmenter le taux de détection des cas de tuberculose à plus de 95% d’ici 2016.

Pour atteindre cet objectif, le ministère de la santé devra détecter en moyenne 4.800 nouveaux cas cette année, pour une moyenne de 400 cas par mois. C’est avec cette vision que le département de Louardi a lancé une campagne nationale de dépistage à partir d’hier, 24 mars, journée mondiale de lutte contre la tuberculose.

Deuxième campagne de ce genre, cette initiative sera menée en partenariat avec plusieurs départements gouvernementaux mais également des acteurs de la société civile. Elle est appuyée par le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, et visera, dans un premier temps, les régions les plus touchées par la maladie. Six régions ont ainsi été identifiées par le ministère, les groupes de population à haut risque y seront ciblés en priorité. Il s’agit de Fès-Boulemane, Grand Casablanca, Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Gharb-Chrarda-Béni Hssen, Tanger-Tétouan et Souss-Massa-Drâa.

D’après un communiqué du ministère de tutelle rendu public aujourd’hui, la campagne de dépistage s’étalera du 24 mars au 24 avril prochain.   

Le communiqué insiste sur la place centrale qu’occupe la lutte antituberculeuse dans le plan stratégique sectoriel du ministère. Pour preuve, le budget alloué à ce programme a significativement augmenté entre 2011 et 2014, passant de 20 millions à 54 millions de dirhams. Derrière cette mobilisation de fonds, le coût des campagnes de sensibilisation et de dépistage, mais surtout celui du traitement qui peut atteindre 34.000 dirhams par malade, et qui est entièrement pris en charge par l’Etat.

Avec un taux de succès thérapeutique qui dépasse les 90%, les efforts déployés par le ministère de la santé pour combattre la tuberculose sont encourageants grâce, en partie, au soutien international dont bénéficie le Royaume.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *