Lutte contre le chômage : L’ANAPEC promet 200.000 insertions en 2008

Lutte contre le chômage : L’ANAPEC promet 200.000 insertions en 2008

L’insertion des jeunes dans le monde du travail est une urgence absolue. C’est pourquoi, il a été décidé de placer l’emploi des jeunes diplômés au centre de l’action gouvernementale en matière de promotion sociale. Lors de l’ouverture des travaux de la troisième convention annuelle des cadres de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) qui s’est tenue samedi à Casablanca, Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a souligné que «l’édification d’un Maroc moderne et équitablement prospère passe par la procuration du travail à tous les jeunes».A cette occasion, le ministre s’est félicité du travail entrepris par l’ANAPEC pour lutter contre le chômage. Cette agence est devenue un centre d’intermédiation incontournable entre les demandeurs d’emploi et les employeurs. Lors de cette rencontre initiée sous le thème «L’emploi des jeunes, priorité des priorités », Hafid Kamal, directeur général de l’ANAPEC a révélé que grâce à d’intenses efforts, l’agence a pu insérer plus de 73.000 jeunes demandeurs d’emploi. En outre, 12.000 diplômés ont pu être formés grâce à la mise en place d’un système intégré d’accompagnement dans la plupart des villes du Royaume. En parallèle, l’ANAPEC a reçu durant la même période 2500 projets de création d’entreprises dans le cadre du programme Moukawalati. A titre indicatif, 1000 dossiers ont été déjà acceptés et financés par les banques.
L’un des volets phares de l’ANAPEC est sans aucun doute l’insertion de 200.000 chercheurs d’emploi à l’horizon 2008. Pour atteindre cet objectif, des mesures concrètes de promotion de l’emploi ont été mises en place dont «Idmaj» (promotion de l’emploi salarié), «Taahil» (amélioration de l’employabilité), «Moukawaliti » (encouragement de l’entrepreunariat) et «Anapec modernisée» (dynamisation de la fonction d’intermédiation). Il a également prévu la formation de 20.000 personnes à l’horizon 2008. Cette initiative de l’ANAPEC permettra de satisfaire les besoins clés de l’économie nationale en matière d’encadrement et de main-d’œuvre dans les secteurs de l’automobile, l’aéronautique, le textile, l’artisanat mais aussi dans le domaine de l’offshoring.
S’agissant du plan d’action en perspective de l’agence, M. Kamal a indiqué que l’agence est engagée dans un processus de restructuration . L’objectif étant non seulement de moderniser et d’étendre le réseau de l’ANAPEC mais aussi de s’ouvrir davantage sur son environnement et ses partenaires, de développer et professionnaliser les prestations et les services et d’assurer un management et un dispositif de pilotage de qualité. Cette restructuration en cours permettra à l’agence de se doter d’outils performants pour aider les nouvelles recrues à s’adapter au marché de l’emploi. L’ANAPEC a également décider de se renforcer en créant de nouvelles agences couvrant toutes les villes du Royaume. L’agence dispose d’un vaste réseau de guichets d’auto-emploi (300 guichets) et d’une importante banque de données composée de quelque 200.000 candidatures riches, diversifiées et actualisées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *