Lutte contre le Sida : le Maroc cité en exemple par l’OMS

Lutte contre le Sida : le Maroc cité en exemple par l’OMS

«Le Royaume est l'un des pays ayant le plus réussi dans le domaine de l'accès des personnes atteintes de SIDA au traitement antirétroviral (ARV) dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord (MENA)», a affirmé vendredi 31 octobre 2014 à Rabat, le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Maroc, Yves Souteyrand lors de l'ouverture des travaux de l'atelier de synthèse de la revue à mi-parcours du Plan conjoint d'appui des Nations Unies à la riposte nationale au SIDA 2012-2016 (PCNU).

Selon Yves Souteyrand, les progrès réalisés par le Maroc dans la lutte contre le SIDA sont imputables à la coordination des efforts de plusieurs acteurs impliqués dans la riposte au fléau, notamment, la société civile «très motivée», les autorités nationales, le ministère de la santé qui a pris le leadership dans le domaine, ainsi que le Fond mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme.

De sont côté, le directeur de l'épidémiologie au ministère de la santé, Abderrahmane Maaroufi, a assuré que le Royaume progresse vers la réalisation des objectifs fixés par la déclaration politique sur le VIH/SIDA de 2011, et le plan stratégique national de lutte contre le SIDA 2012-2016 (PSN), lequel, vise à concrétiser l'accès universel à des services de prévention, de traitement, de prise en charge et d'appui en matière de VIH, en adoptant la vision "zéro nouvelle infection par le VIH, zéro décès lié au SIDA et zéro discrimination".

Ainsi selon les dernières estimations, le Maroc connaît le début d'une réduction des nouvelles infections VIH et de la morbidité et mortalité des personnes vivant avec le VIH. En 2013, 583.440 tests de dépistage ont été réalisés contre 60.000 en 2011 et que les programmes de prévention combinée pour les populations les plus exposées aux risques, mis en œuvre en partenariat avec les ONG, ont permis de toucher la même année, 151.538 personnes.

Les efforts de réduction des coûts ont par ailleurs, permis au Maroc de figurer parmi les pays où les prix d'acquisition des médicaments ARV de première ligne sont les plus bas.  Le nombre de personnes vivant avec le VIH sous traitement ARV au Maroc, a atteint 7.038 en juin 2013 contre 4.047 en 2011, soit une augmentation de 60 %.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *