Lutte contre le terrorisme par les États-Unis : importance de la coopération avec les pays du Maghreb

Lutte contre le terrorisme par les États-Unis : importance de la coopération avec les pays du Maghreb

Les États-Unis sont conscients de l’importance de coopérer avec les pays du Maghreb dans la lutte contre Al-Qaida en vue d’empêcher les éléments de ce réseau terroriste d’élire refuge dans la région du Sahel, a souligné, vendredi à Washington, le porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC), Mike Hammer. «Nous sommes conscients que les éléments d’Al-Qaida, qui sont mis sous pression dans leurs bases arrières en Afghanistan et au Pakistan, cherchent à se réinstaller, notamment dans la région du Sahel», a déclaré M. Hammer, lors d’une conférence de presse avec les représentants des médias étrangers à Washington. Le responsable américain a de ce fait indiqué que son pays s’attache à œuvrer avec les pays du Maghreb en vue d’empêcher les éléments d’Al-Qaida de trouver refuge dans la région, tout en se félicitant du niveau de la coopération en la matière avec les pays de l’Afrique du Nord. Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, qui relève de la Maison-Blanche, a par ailleurs, insisté sur l’importance accordée par le président Barack Obama à la coopération internationale et avec l’ensemble des pays dans la lutte contre les branches locales de la nébuleuse terroriste d’Al-Qaida, que ce soit Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) ou Al-Qaida dans la péninsule arabique (AQPA) Les Etats-Unis avaient maintenu en octobre dernier l’AQMI sur la liste des organisations terroristes étrangères conformément à la section 219 de la loi sur l’immigration et la nationalité. Cette décision, annoncée par le département d’État, avait été prise en consultation avec le département de la Justice, celui du trésor et d’autres agences américaines spécialisées. Le département d’Etat avait, par ailleurs, relevé qu’AQMI a élargi le rayon de ses opérations au-delà du territoire algérien en intensifiant ses attaques au nord du Mali, au Niger et en Mauritanie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *