Lutte contre le travail des enfants

Lors d’un entretien, jeudi à Rabat, avec le ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité, M. Mustapha Mansouri, la représentante de l’UNICEF a cité la ratification par le Royaume des normes internationales et les programmes concrets dont l’IPEC-Maroc, Programme de lutte contre le travail des enfants qui bénéficie de l’appui de l’Organisation internationale du travail, de l’UNICEF et de certains pays dont la France et la Belgique.
Un communiqué du ministère de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité indique qu’au cours de cette entrevue, les deux parties ont souligné que l’adoption de nouvelles lois est «d’une grande nécessité mais reste insuffisante», soulignant que la lutte contre le travail des enfants nécessite également un renforcement du contrôle et l’initiation de projets concrets.
Le Maroc et l’UNICEF, ajoute la même source, ont convenu de renforcer la coopération dans les domaines de la formation des inspecteurs du travail, la sensibilisation et l’information et la réalisation de projets à même d’améliorer la condition des enfants au travail notamment l’alphabétisation et l’apprentissage.
Les deux parties ont décidé de renforcer l’appui technique et l’expertise internationale en vue de la finalisation du code de l’enfance. Tout en soulignant l’importance de la nouvelle approche d’intervention dans le champ social basé sur le partenariat avec les acteurs nationaux et locaux de développement en particulier. Les ONG, le ministre de l’Emploi et la représentante de l’Unicef à Rabat ont convenu d’impliquer davantage l’Entraide nationale et l’Agence de développement social qui sont deux mécanismes de promotion du partenariat avec la société civile, ajoute le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *