Lutte contre les conduites addictives: Un programme national de plus de 60 millions DH

Lutte contre les conduites addictives: Un programme national de plus de 60 millions DH

Inauguré en juillet dernier par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, ce centre a été réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour un investissement global de 5,7 millions de dirhams. En effet, la création de ces six centres ne fait que traduire la Haute sollicitude royale envers les jeunes.

Il montre aussi la détermination du Souverain de les préserver de toute déviance ou aléa social et de créer l’environnement nécessaire pour les inciter à une plus grande participation à la vie sociale. Ce centre, qui a été implanté au quartier Beni Makada à Tanger, entre dans le cadre de la mise en œuvre du programme national de lutte contre les conduites addictives doté d’une enveloppe budgétaire globale de plus de 60 millions de dirhams. Il faut souligner que ce programme national vise essentiellement à prémunir les jeunes contre l’usage des substances psychoactives et améliorer la qualité de la prise en charge des personnes addictives particulièrement les usagers de drogue. Il favorise également l’accessibilité aux structures de prise en charge et tient à encourager l’implication de la société civile et les départements sociaux dans les problématiques de l’addiction. Ce programme permettra aussi d’assister ces familles à faire face aux conséquences néfastes des comportements addictifs.

Il faut souligner que depuis sa création, la Fondation Mohammed V pour la solidarité s’est engagée, conformément aux Hautes orientations royales, à déployer ses efforts pour contribuer dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Toutes ses actions ont tenu compte de la lecture directe du terrain et surtout des besoins des populations cibles. La lutte contre les conduites addictives s’inscrit parfaitement parmi ses objectifs humanitaires.

En effet, le centre de Beni Makada est le fruit d’un partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité et le ministère de la santé et sera géré par le ministère de la santé et l’Association nationale de réduction des risques des drogues.

Au titre de la période 2014-2015, ce sont près de 10.000 personnes qui ont pu bénéficier des services des différents centres d’addictologie opérationnels. D’autres centres verront le jour dans d’autres villes du Royaume. Il s’agit notamment de Fès, Meknès, Agadir, Al-Hoceima et Chefchaouen. Le lancement de ces nouveaux centres va certainement renforcer le réseau mis en place dans le cadre du programme national de lutte contre les conduites addictives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *