Lutte contre l’habitat insalubre : Asilah creuse son sillon

Lutte contre l’habitat insalubre : Asilah creuse son sillon

Sans bidonvilles dans trois ans au maximum

Le Fonds du Qatar pour le développement s’engage à financer la construction de 204 unités de logement sur une superficie totale de 17.195 m2 au quartier Bir Souk à la périphérie de la ville.

Asilah est engagée, grâce au soutien de ses principaux partenaires, à devenir ville sans bidonvilles dans trois ans au maximum. C’est du moins ce qui ressort de la cérémonie de signature, dimanche 21 mai, entre le directeur du Fonds du Qatar pour le développement (QFFD), Khalifa Bin Jassim Al-Kuwari, et le secrétaire général de la Fondation du Forum d’Asilah, Mohamed Benaïssa, et ce dans le cadre d’un important programme lancé en 2005 pour faire face à ce fléau.

Le QFFD s’engage en vertu de cette convention à financer la construction de 204 unités de logement sur une superficie totale de 17.195 m2 au quartier Bir Souk à la périphérie de la ville. Selon M. Benaïssa, ce projet fait partie de la deuxième tranche du programme de 800 logements au profit des habitants des quartiers insalubres. Piloté par le Forum d’Asilah, «ce programme a été lancé en réponse à l’appel de SM Mohammed VI pour mettre fin aux bidonvilles», a-t-il souligné. 

Les deux parties se sont engagées de travailler ensemble afin de livrer les 240 logements dans trois ans. Cet accord de partenariat vient après la première convention liant aussi le QFFD au Forum d’Asilah pour la réalisation de 200 logements dans le cadre de ce même programme et dont les travaux ont été financés par le Fonds du Qatar. Et comme pour l’ensemble des unités réalisées ou en cours de réalisation, «les bénéficiaires doivent répondre à un certain nombre de conditions. La priorité sera, à titre d’exemple, donnée au ménage et non pas à l’individu», a tenu à préciser M. Benaïssa.  

Il est à noter qu’en plus de QFFD, le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (FADD) a contribué, dans le cadre de ce même programme, à la construction de 400 unités (achevées en leur totalité) au profit des ménages du bidonville Borj Boutayeb. La ville a besoin, selon les responsables de ce dossier, d’un autre projet de 200 logements pour pouvoir déclarer Asilah sans bidonvilles. «Nous ambitionnons avec le soutien de nos partenaires réussir à atteindre l’ensemble des 1.000 unités et pouvoir déclarer Asilah ville sans bidonvilles dans trois ans maximum», poursuit-on.  De son côté, M. Al-Kuwari a tenu à rappeler les bonnes relations entre le Maroc et Qatar et l’intérêt porté par le QFFD dans ce même contexte au programme de lutte contre l’habitat insalubre à Asilah.

Il a fait part de l’engagement du Fonds du Qatar et du Forum d’Asilah de réaliser les 204 unités avant le planning préétabli. M. Al-Kuwari a poursuivi que ce genre de projet s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération entre les deux pays, surtout que «le Fonds du Qatar a toujours manifesté son intérêt de contribuer à des projets prioritaires au Maroc comme la santé et l’éducation», a-t-il dit.  Il est à noter que ces 240 unités seront réalisées chacune sur 72 m2 et suivant presque la même architecture que d’autres déjà réalisées dans le cadre de ce même programme. Ce projet sera réalisé sous forme de 13 bâtiments dont la majorité comporte un rez-de-chaussée et trois étages.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *