Lycée Mohammed V, un établissement de renom à Laâyoune

Lycée Mohammed V, un établissement de renom à Laâyoune

Situé en plein cœur de la ville de Laâyoune et plus précisément à l’avenue Moulay Abdellah, le lycée Mohammed V est l’établissement scolaire le plus connu et le plus grand au niveau de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El-Hamra. Cet établissement est considéré comme la pépinière des élèves brillants. D’ailleurs, il a vu des centaines de cadres des trois régions du Sahara marocain user leurs culottes sur ses bancs. Cette élite garde toujours en mémoire les moments inoubliables qu’elle a passés dans ce lycée. C’est pourquoi ces cadres ne manquent pas de s’y rendre de temps en temps pour encourager les élèves du lycée à suivre leurs pas. Créé en 1988 alors que les provinces du Sud, et notamment la ville de Laâyoune, étaient en pleine mutation économique et sociale, ce lycée demeure l’un des établissements scolaires les plus influents au niveau de la région. De même, il a réussi à s’imposer parmi les établissements scolaires de renom au sud du Royaume, grâce notamment au grand nombre d’élèves brillants qui l’ont fréquenté. En effet, le lycée Mohammed V a reçu des milliers d’élèves issus de différents quartiers de la ville de Laâyoune. Vu la renommée dont jouit cet établissement au niveau régional et le bon déroulement des études dans son enceinte, d’aucuns ont choisi d’y poursuivre leur cursus secondaire malgré les longues distances qui séparent le lycée de leur lieu de résidence. Ainsi, le nombre d’élèves au sein de ce lycée est estimé à 1.575, soit 670 filles et 905 garçons. Les cas de retard scolaire enregistrés au niveau du lycée lors de l’année scolaire dernière s’élèvent au nombre de 476. En outre, ce lycée connaît aussi une grande mobilité des élèves notamment ceux qui sont issus de l’enseignement privé. En ce qui concerne les membres du staff administratif et du personnel enseignant, le lycée Mohammed V compte 84 fonctionnaires dont 68 enseignants. Quant à la direction du lycée, elle est assurée par Saâd Maelainaine, un cadre sahraoui de la région. A leur tour, certains habitants de la ville de Laâyoune vont jusqu’à qualifier ce lycée de faculté à part entière. Ce jugement de valeur se justifie par le grand nombre d’élèves admis à l’établissement. Et chacun apporte sa propre contribution à la diversité culturelle que connaît ce lycée désormais considéré comme lieu d’échange d’idées entre les élèves de Laâyoune. Et dans le cadre de l’ouverture de l’établissement sur son environnement, le directeur du lycée Mohammed V a dévoilé que celui-ci coopère avec le tissu associatif local de la ville de Laâyoune, notamment avec les associations qui s’activent dans le domaine sportif et culturel. Selon M. Maelainaine, la vie interne au lycée est animée par plusieurs clubs constitués et gérés par les élèves. Ces clubs participent activement à l’animation de la vie estudiantine. Ainsi le lycée Mohammed V abrite, entre autres, des clubs de cinéma, d’environnement, de sport et de culture.

 

 
Jouer aux puzzles

De par l’épanouissement et l’intérêt ludique qu’ils procurent, les puzzles constituent un bon moyen pour développer l’intelligence d’un enfant. Composé de plusieurs pièces de différentes tailles, ce jeu consiste à reproduire une image déterminée tout en réussissant le choix des pièces. Il s’agit, en effet, de poser ces pièces, faites de carton, de plastique ou de bois et présentant des excroissances et des creux sur leurs bords, sur une surface et de les joindre les unes aux autres. Quant à la forme de ces pièces, elle est le plus souvent rectangulaire ou carrée, comme on peut trouver des variantes de différentes sortes. Pour jouer aux puzzles et reproduire telle ou telle image, il faut, tout d’abord, commencer par rechercher les coins. Le fait de repérer ces coins constitue une première étape et facilite le jeu. En effet, les quatre pièces formant les coins du puzzle complet se caractérisent par l’absence d’excroissance ou de creux sur deux côtés contigus. Ensuite, il faut commencer à rechercher les bords, ceux-ci peuvent être repérés grâce à l’absence d’excroissance ou de creux sur un des quatre côtés. Puis, il faut assembler les autres pièces, soit à partir des bords, soit à partir des éléments les plus facilement reconnaissables sur l’image. Et pour ne pas sélectionner au hasard une pièce parmi plusieurs centaines, ou encore plusieurs milliers, on peut procéder au tri des pièces selon une couleur dominante ou la forme de leurs excroissances et de leurs creux. Cependant, la difficulté d’un puzzle réside dans le nombre de pièces, et varie selon la taille des pièces et de celle de l’image à reproduire. Ainsi, les puzzles appelés ordinaires sont composés de trois cents pièces, comme ils peuvent atteindre cinq cents ou sept cent cinquante ou carrément mille pièces. Quant au plus grand puzzle, il peut être composé de 32.256 pièces et a une taille de 544 cm sur 192 cm. Et pour réussir le choix des puzzles, les parents doivent se référer à l’indication d’âge figurant sur la boîte d’emballage de ce jeu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *