M.Hjira entame son chantier

M.Hjira a présidé, vendredi à Tanger, une réunion consacrée à l’examen des projets de restructuration des quartiers de la ville et de l’aménagement de la zone touristique Ghandouri, dont le montant global s’élève à 874 millions de dh. Cette réunion s’est déroulée en présence notamment du wali de la région de Tanger-Tétouan, du président de la communauté urbaine et des représentants des établissements publics relevant du département de l’habitat.
A cette occasion, le ministre a souligné la détermination du gouvernement à résoudre les problèmes de ce secteur conformément aux hautes directives royales. Il s’agit des directives contenues dans le discours prononcé à l’ouverture de l’année législative, qui font de l’habitat et de l’urbanisme des priorités dans la dynamique du changement, de la modernisation et du développement équilibré. Le ministre a qualifié les problèmes du secteur de phénomène structurel, tout en estimant que leur résolution est tributaire d’approches régionales audacieuses et précises, partant de la réorientation de la politique de l’Etat dans ce domaine.
A ce propos, il a souligné que le transfert des attributions en matière d’habitat aux partenaires locaux et régionaux permettra de mieux cerner la situation du secteur et les exigences des plans d’aménagement, d’assurer l’équilibre entre l’offre et la demande, de répondre aux attentes des habitants en adéquation avec leurs conditions matérielles et de créer un environnement incitatif pour les investisseurs. Le ministre a également indiqué que le gouvernement se penche actuellement sur l’examen des moyens permettant aux citoyens d’acquérir leur logement, la résolution de la structure complexe de l’immobilier, la promotion de l’investissement public et privé sur la base d’un partenariat équilibré, la simplification des procédures administratives et financières, et la révision des programmes de l’habitat socioéconomique en tenant compte des conditions des couches les plus défavorisées.
Le premier projet examiné, lors de cette réunion, porte sur la réhabilitation des infrastructures du quartier Mesnana qui s’étend sur une superficie de 100 ha. Les travaux de restructuration de ce quartier seront achevés dans les trois mois à venir, avec un montant de 39,5 millions de dh. Le deuxième projet portant sur le renforcement des réseaux routiers, d’eau potable, d’électricité et d’assainissement du quartier Mghougha sur une superficie de 75 ha a nécessité un montant de 26,5 dh. Le troisième projet qui concerne la construction des routes et la mise en place du réseau d’assainissement du quartier Sania (65 ha) est d’une enveloppe budgétaire de 28 millions de dh. Les travaux de réhabilitation de l’ancienne médina, qui débuteront en février prochain, portent sur le nivellement, la réfection et le pavage des rues. Ce projet est cofinancé par l’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre (ANHI) dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’habitat, l’Agence nationale pour le développement économique et social des provinces du Nord (APDN), la région de Tanger-Tétouan, le ministère de la Culture et la Communauté urbaine de Tanger. Le montant dudit projet s’élève à 20 millions de dh. Le cinquième projet porte sur l’aménagement de la zone touristique de Ghandouri (54 ha) et de l’opération de recasement des bidonvilles situés sur cette zone.
Financé par la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) avec un montant de 760 millions de dh, ce projet, qui sera lancé dans deux mois, comprend deux hôtels 5 et 4 étoiles, deux villages touristiques, 130 villas à vocation touristique, 60 maisons d’hôtes, un musée, une galerie et d’autres dépendances. Autant dire que le chantier de M.Hjira s’annonce laborieux, jusqu’à preuve du contraire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *