Madrid se démarque du simulacre de référendum

Dans une déclaration à l’agence de presse espagnole EFE, le Bureau d’information diplomatique du ministère des affaires étrangères espagnol a souligné que « le simulacre de référendum organisé actuellement à Madrid par l’association des amis du peuple sahraoui est une consultation nettement privée et totalement étrangère au gouvernement ».
D’autres sources diplomatiques consultées et citées par la même agence de presse ont affirmé que ce « référendum » organisé dans différentes communes de Madrid est « politiquement insignifiant et clairement inopportun ». Les mêmes sources rappellent, à ce propos, que « l’ONU est actuellement en train de faire tous les efforts possibles pour trouver une solution acceptable et acceptée par les parties ».
« L’Espagne n’a pas changé sa position et soutient fermement les efforts de l’ONU, et c’est pour cela que la position du gouvernement en ce qui concerne cette consultation est celle du distancement puisqu’il n’a rien à voir avec elle », ont affirmé les sources du Bureau d’information diplomatique. Rappelons que « l’association de soutien du peuple sahraoui » organise actuellement, et ce depuis le 15 novembre et jusqu’au 23, à Madrid, un référendum sur le Sahara.
Cette pseudo-consultation est organisée dans l’ensemble des communes madrilènes où des bureaux de vote ont été installés pour permettre à des citoyens espagnols de se prononcer dans sur le Sahara.
Ainsi, outre ces soit-disant bureaux de vote, une urne a été installée en plein centre de Madrid pour que les passants puissent y voter. En plus, un site pour le vote virtuel a été mis à la disposition des navigants sur le Web pour permettre aux citoyens espagnols de voter.
Cette consultation est la troisième d’une série organisée sur le territoire espagnol par les séparatistes avec le soutien des autorités espagnoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *