Maigrir à tout prix

L’été est là, plus moyen de cacher son corps bien gras sous les éternels vêtements hivernaux, Bronzer en pull informe et baggy jean sur les sables dorés de bouznika plage serait d’un ridicule sans pareil pour les adeptes de baignade, bronzage…, Le port du maillot est plus pratique, voire obligatoire. Et là,bonjour les complexes ! hors de question de se mettre à demi-nue avant d’avoir expédié ces kilos en plus et effacé ces bourrelets disgracieux qui vous donnent la forme d’un boudin. Oui mais comment ? La réponse est simple : un régime s’impose. Pour mieux vous motiver mesdames, jeter un coup d’oeil sur votre magazine préféré: le dossier minceur est devenu incontournable pour la presse féminine. Chaque été, et même bien avant, la chasse aux kilos est déclarée.
Pour perdre du poids, on met beaucoup d’efforts et de bonne volonté à suivre des régimes plus prometteurs les uns que les autres :régime Atkins, Scarsdale, Mayo, Hollywood, Dissocié, méthode Montignac, Chrononutrition… comment s’y retrouver parmi la foule de régimes proposés pour nous faire maigrir, et encore ! la liste n’est pas finie. Entreprendre un régime peut sembler d’une simplicité telle que l’on n’éprouve pas le besoin d’avoir recours à un diététicien ou un nutritionniste pour maigrir, on se lance à l’aveuglette dans un régime yoyo ou pamplemousse, on supprime à tort et à travers un repas par ci, et un autre par là, on se fait une cure à base d’un aliment unique préconisant l’idée que chaque aliment consommé isolément ne fait pas grossir, on se prive de tout et de rien, on mange n’importe comment, on compose ses propres menus qu’on s’évertue à appliquer drastiquement… Bref, tous les moyens sont bons pour avoir une taille de guêpe. Sauf que, sans une approche globale de la santé et un bon suivi du régime, on risque de se retrouver non pas avec une taille de guêpe, mais plutôt une santé d’abeille agonisante.
Certes, après s’être privée de 2 repas par jour durant une semaine, on se retrouve avec des kilos en moins, mais il faut savoir que cette perte de poids n’est que temporaire, une perte de poids durable doit passer par de bonnes habitudes alimentaires. Pour un résultat optimal, exit les idées préconçues et les astuces bidons : armez-vous de patience et allez consulter un spécialiste, maigrir n’est pas une mince affaire. En effet, une préoccupation excessive à l’égard du poids et l’obsession d’être toujours mince peuvent mener à certains dérapages souvent périlleux. L’exemple le plus fréquent, essentiellement chez les jeunes filles, est celui de l’anorexie.

• F.Z.H.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *