Maladies à déclaration obligatoire : Nouvelle organisation dans le processus de notification

Maladies à déclaration obligatoire : Nouvelle organisation dans le processus de notification

Peste, rage humaine, tuberculose, hépatites virales… elles sont plus d’une trentaine au Maroc

Pour chacune des MDO répertoriées, l’infirmier chef doit collaborer au remplissage de la «fiche de déclaration obligatoire de maladie» avec mention du décès s’il y a lieu et la date du décès ainsi que du numéro d’hospitalisation.

Le ministère de la santé s’attaque à la notification des maladies à déclaration obligatoire (MDO) en milieu hospitalier. Le secrétaire général du ministère, Hicham Nejmi, a adressé le 3 mai une circulaire à l’attention des directeurs régionaux relative à l’organisation de la notification de ces maladies.

Pour rappel, les maladies à déclaration obligatoire en raison de leur caractère potentiellement épidémique doivent obligatoirement être déclarées au ministère de la santé dans l’objectif précis de contrôler les risques d’épidémie et de renforcer le pilotage en matière de santé publique. Au Maroc, on relève plus d’une trentaine de MDO. Parmi celles-ci figurent : la peste, la fièvre jaune, le choléra, le charbon humain, la rage humaine, les méningites aiguës bactériennes et virales, la diphtérie, le tétanos, la rougeole, la tuberculose, le paludisme, la lèpre, la coqueluche, le trachome et les hépatites virales (B et C). Désormais, le directeur de l’établissement hospitalier doit désigner un point focal hospitalier qui sera chargé d’assurer la coordination de la notification des MDO. Dans les centres hospitaliers interrégionaux (CHI), les centres hospitaliers régionaux et les centres hospitaliers provinciaux ou préfectoraux, la notification de ces maladies est confiée aux médecins praticiens et infirmiers chefs des services cliniques concernés par l’admission de malades. Chaque jour, l’infirmier chef du service clinique ou tout référent désigné à cet effet procède au remplissage du «relevé quotidien de notification hospitalière des MDO» sur la base du registre d’admission, en vue d’identifier l’ensemble des MDO non encore notifiées. Pour chacune des MDO répertoriées, l’infirmier chef doit collaborer au remplissage de la «fiche de déclaration obligatoire de maladie» avec mention du décès s’il y a lieu et la date du décès ainsi que du numéro d’hospitalisation. Cette fiche doit être signée par le médecin traitant  du service ou à défaut par un médecin de l’hôpital.   Le relevé quotidien et la fiche de déclaration sont adressés quotidiennement à la direction de l’hôpital. Celle-ci notifie quotidiennement les relevés et les fiches à la délégation préfectorale ou provinciale de la Santé de rattachement (Unité de veille, de sécurité sanitaire et de la santé environnementale) ainsi qu’à la direction du Centre  hospitaliers interrégional (CHI). 

Selon la circulaire la délégation provinciale ou préfectorale de rattachement notifie hebdomadairement le récapitulatif provincial sous forme de «relevé hebdomadaire de notification hospitalière des MDO» et les fiches d’investigation spécifiques à la Direction régionale de la santé qui se chargera de les transmettre de manière hebdomadaire à la direction de l’épidémiologie et de la lutte contre les maladies ainsi qu’à la Direction des hôpitaux et des soins ambulatoires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *