Maladies sexuellement transmissibles : Les autorités américaines en guerre contre la vente de traitements frauduleux

Maladies sexuellement transmissibles : Les autorités américaines en guerre contre la vente de traitements frauduleux

La FDA, l’agence américaine des médicaments et la Commission du commerce fédéral (FTC) ont annoncé mardi 3 mai une action conjointe pour retirer du marché des traitements frauduleux supposés guérir ou prévenir les maladies sexuellement transmissibles. Parmi les produits visés figurent le Medavir, l’Herpaflor, le Viruxo, C-Cure et «Never An Outbreak», des substances vendues via internet ou dans des boutiques spécialisées comme compléments alimentaires et présentés, sans aucune preuve scientifique, comme étant efficaces contre l’herpès, des verrues vénériennes, le sida et d’autres infections transmises par contact sexuel. «Ces produits sont dangereux car ils visent des personnes gravement malades pour lesquelles des traitements existent, dont l’efficacité et la sûreté ont été prouvées», souligne le Dr Deborah Autor, une des responsables du Centre d’évaluation et de recherche des médicaments de la FDA (Food and Drug Administration). «Les personnes qui achètent ces produits risquent de ne pas consulter de médecin comme elles devraient le faire, et pourraient de ce fait infecter des partenaires sexuels», prévient-elle. «Les sociétés vendant ces produits sont mises en demeure concernant l’illégalité de la publicité affirmant que ces substances ont des effets bénéfiques pour la santé sans que cela soit scientifiquement prouvé», a souligné David Vladeck, directeur du Bureau de protection des consommateurs de la FTC. «Elles devraient aussi savoir que des escroqueries mettant en danger la santé publique ne seront pas tolérées», a-t-il prévenu. La FDA et la FTC indiquent avoir adressé de multiples lettres d’avertissement à ces firmes pour leur signaler que ces produits transgressaient la loi fédérale.
Le grand public doit savoir qu’il n’existe aucun complément alimentaire vendu sans ordonnance ou en ligne pouvant traiter ou prévenir des maladies sexuellement transmissibles, insiste la FDA dans un communiqué.Les traitements adéquats contre ces maladies ne peuvent être dispensés que sous la supervision de personnel médical qualifié, ajoute l’agence des médicaments. Il existe de nombreux traitements approuvés par la FDA pour traiter ces maladies mais ils requièrent tous une ordonnance médicale, rappelle aussi l’agence fédérale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *