Manifestation de protestation contre les provocations des ennemis de l’intégrité territoriale à Tifariti

Plusieurs membres du parti ont scandé des slogans condamnant "l’insoutenable violation de l’intégrité territoriale du Maroc" et dénonçant "catégoriquement la neutralité passive de la Minurso qui se doit d’ uvrer à garantir les conditions du cessez-le-feu établi sous les auspices des Nations unis", comme le souligne un communiqué du parti.

Dans une déclaration à la presse, le président du PRE, M. Chaquir Achahbar a condamné les agissements "du polisario et de ses acolytes algériens qui représentent une violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale marocaines".

Il a également dénoncé le déplacement forcé des séquestrés de Tindouf dans cette zone (Tifariti) pour servir de "bouclier humain" afin d’"empêcher le Maroc de réagir".

M. Achahbar, qui a transmis une lettre de protestation à ce sujet au représentant résident de l’ONU au Maroc, a exhorté les Nations unies à "agir avec la plus grande fermeté et célérité pour contribuer à rétablir l’autorité bafouée de l’ONU à Tifariti".

Située à 80 km de Smara, Tifariti se trouve dans la zone démilitarisée dont les accords de cessez-le-feu du 6 septembre 1991 interdisent expressément l’accès au "Polisario".

Ces derniers jours, des populations séquestrées dans les camps de Tindouf -femmes et enfants compris – ont été déplacées de force vers Tifariti par le "polisario" afin de servir de figurants aux cérémonies célébrant le soi-disant anniversaire de l’entité fantoche au lieu de leur venir en aide après les inondations qui ont ravagé les camps.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *