Marche, diplomatie, santé et enseignement

Un communiqué du ministère de la Culture et de la Communication indique qu’au début du Conseil du gouvernement, le Premier ministre Abderrahman Youssoufi a pris la parole pour saluer la marche populaire, organisée à l’initiative de l’Association marocaine de soutien à la lutte du peuple palestinien (AMSLP), et à laquelle ont participé des centaines de milliers de Marocains pour exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien dans son calvaire à cause de l’invasion par Israël de ses territoires. Le Premier ministre a salué, par la même occasion, l’esprit de responsabilité et de civisme ayant caractérisé cette marche. Il a également rendu hommage aux forces de sécurité, aux forces auxiliaires, à la protection civile et au corps médical pour le rôle qu’ils ont joué afin que cette manifestation se déroule dans de bonnes conditions.
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaissa, a, ensuite, fait un exposé sur le rôle positif et constructif joué par le Maroc, à l’initiative de SM le Roi Mohammed VI, en sa qualité de Président du Comité Al-Qods, pour contribuer à la réussite des travaux du Sommet arabe de Beyrouth, ajoute le communiqué. Le ministre a passé en revue toutes les initiatives et tous les contacts personnels entrepris par le Souverain après l’invasion israélienne des territoires palestiniens, ainsi que les efforts que SM le Roi ne cesse de déployer, jour et nuit, pour la mise en oeuvre de l’initiative arabe de paix, des autres résolutions du Sommet arabe et des résolutions du Conseil de sécurité.
Pour sa part, Thami El Khyari, ministre de la santé a fait un exposé dans lequel il a annoncé que le nombre de diabétiques soignés à l’insuline est estimé à 160.000 malades, dont 90 pc utilisent l’insuline d’origine animale de prix abordable. Le secrétaire d’Etat chargé de la recherche scientifique, Najib Zerouali, a présenté, de son coté, un projet de loi portant création de l’Académie Mohammed VI de langue arabe conformément aux recommandations de la Charte nationale éducation-formation.
Cette institution, qui sera placée directement sous le haut patronage de SM le Roi, jouira de la personnalité morale et de l’autonomie financière et administrative et sera chargée de deux missions essentielles. Elle représentera ainsi l’autorité de référence dans le domaine de la langue arabe et visera la concrétisation du projet pédagogique et scientifique comme énoncé dans la charte nationale et la contribution à l’unification de la terminologie arabe.
Le Conseil a adopté ce projet et approuvé des projets de décrets, une convention et un traité Parmi les mesures adoptées, il y na lieu de signaler un projet de décret fixant l’âge maximum pour le recrutement dans certaines échelles et grades de l’administration publique et des collectivités locales. Le gouvernement a décidé, à cet effet, de porter l’âge maximum pour le recrutement à 45 ans et de définir minutieusement les dispositions organisationnelles pour la mise en application de cette décision dans un délai de quinze jours (15j), afin d’adopter ce décret dans son intégralité. Les dispositions proposées ne constituent guère un obstacle pour bénéficier des droits de retraite qui demeurent garantis pour les personnes concernées, puisque ces droits seront calculés selon le nombre d’années de services passées dans l’administration.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *