Marchés de proximité à Tanger : Révision des listes des bénéficiaires des locaux commerciaux

Marchés de proximité à Tanger : Révision des listes  des bénéficiaires des locaux commerciaux

Pour mettre un terme aux sit-in de protestation observés par des petits commerçants

Les autorités locales à Tanger veulent trouver une solution définitive au dossier des marchés de proximité. Elles prévoient le lancement bientôt d’une opération de révision des listes des bénéficiaires des locaux commerciaux des marchés communaux et ceux de proximité, dont la grande partie avait été réalisée dans le cadre de l’ambitieux programme Tanger-Métropole.

Ce projet de révision veut mettre un terme à la série de sit-in et de manifestations de protestation observés par des petits commerçants et des marchands ambulants n’ayant pas profité de ces locaux commerciaux. Il est destiné plus précisément à répondre aux revendications des contestataires et non bénéficiaires de cette initiative, alors que la majorité d’entre eux dispose de tous les critères leur permettant d’avoir un local commercial au sein de ces marchés de proximité. C’est la wilaya qui se charge de la gestion et de la coordination de ce projet de révision avec toutes les institutions partenaires concernées. Il s’agit, en premier lieu, d’avoir par le biais d’un nouveau recensement une liste actuelle et bien définie de tous les marchands bénéficiaires de l’opération de distribution des locaux commerciaux.

Il est à rappeler qu’en plus de la libération des espaces publics et l’éradication des marchés anarchiques, cette opération permet aux vendeurs et artisans d’améliorer leurs conditions d’exercice de leurs métiers respectifs. Elle a aidé, depuis son lancement à la mi-décembre 2017, et jusqu’à présent, à l’ouverture de plus de 20 marchés de proximité répartis sur les quatre arrondissements que compte Tanger.

Elle est par conséquent à l’origine de recasement de plus de 4.050 petits commerçants et marchands ambulants à travers les quatre coins de la ville du détroit. Il n’empêche que depuis la mise en vigueur de ce projet socio-économique, celui-ci continue de faire des mécontents et des contestataires parmi les non bénéficiaires. Il a fait l’objet plusieurs fois de sit-in de protestation devant le siège de la wilaya en le qualifiant d’injuste et non équitable. Les non bénéficiaires contestataires ont réussi également, maintes fois, à faire irruption aux assemblées du conseil communal. Ils ont souvent été à l’origine de la perturbation ou parfois à la suspension des travaux de ces assemblées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *