Maroc-EAU : des relations solides

Maroc-EAU : des relations solides

Hier, en début d’après-midi, SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, a présidé, à la Place du Méchouar, une cérémonie d’accueil en l’honneur du président des Emirats Arabes Unis, SA Cheïkh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane, arrivé au Maroc, samedi dernier, pour une visite officielle de trois jours. Avec cette visite, de nouveaux horizons de coopération s’ouvrent entre les deux pays. La commission mixte maroco-émiratie, réunie à Rabat à la veille de l’arrivée du président émirati, a donné le ton de cette nouvelle embellie dans  les relations bilatérales.
Les travaux de cette session, la quatrième depuis la mise en place de cette commission, ont été sanctionnés par l’élaboration de trois clauses portant sur un accord de coopération dans le domaine de la santé, un mémorandum d’entente en matière de transport maritime, et la mise en place d’un premier programme de coopération dans le domaine de l’environnement.
Outre ces accords, portant sur de nouveaux créneaux vitaux, la commission a adopté plusieurs recommandations et propositions visant à renforcer le partenariat sur les registres économique, commercial, financier, technique, culturel, touristique, sportif, social, consulaire, juridique, du transport, de l’enseignement supérieur, de l’emploi, de l’Intérieur, des Affaires islamiques… Vaste programme… 
S’agissant de l’accord de libre-échange, signé entre les deux pays, la commission a appelé les experts des deux pays à une réunion, du 12 au 15 septembre prochain à Abou Dhabi, pour trancher les questions techniques restées en suspens pour une mise en œuvre efficiente de cet accord.
Les retombées économiques de cette réunion sont ainsi considérables, d’autant plus que le Royaume et les EAU jouissent déjà d’un niveau de coopération exemplaire. La participation des EAU dans les efforts de développement du Royaume se manifeste à travers l’implication des institutions financières émiraties dans plusieurs domaines relatifs aux infrastructures de base, aux projets d’irrigation, autoroutes et habitat. L’investissement émirati, par le biais de Dubaï Holding, dans l’aménagement des deux rives de l’Oued Bouregreg, offre la preuve de la confiance que les investisseurs émirats, de plus en plus nombreux, ont dans l’avenir de l’économie nationale. Cette confiance est, par ailleurs, nourrie par la stabilité politique que connaît le Maroc. Se distinguant par une politique d’ouverture et de modération, les deux pays sont, par ailleurs, appelés à jouer un rôle-clef dans le règlement des conflits régionaux. Sur ce plan, les deux parties ont exprimé leur attachement aux valeurs de la paix en tant que solution pour mettre un terme au conflit israélo-palestinien et à l’escalade de violence qui sévit dans la région. Les derniers développements au Liban ont fait l’objet d’un intérêt particulier, les deux parties, en exprimant leur «préoccupation», ont lancé un appel «fort» à la communauté internationale pour faire cesser les opérations militaires et trouver une solution à la crise par la voie du dialogue et des négociations. Tout en appelant à la relance de la Feuille de route, et de l’Initiative arabe pour la paix, les deux parties ont dénoncé les vagues d’attentats terroristes, soulignant par la même occasion la nécessité d’éradiquer les racines de ce fléau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *