Maroc-Égypte : La continuité

La visite du président Moubarak au Maroc a été marquée par les entretiens qu’il a eus avec S.M. le Roi Mohammed VI, entretiens sanctionnés par un communiqué commun qui a traité de questions cruciales comme la situation au Moyen-Orient ou la crise irakienne, en plus de la coopération bilatérale.
Dans un entretien avec Fadela Anouar à la deuxième chaîne de télévision nationale, «2M», diffusé mardi soir, le président Moubarak a annoncé que «les relations entre le Maroc et l’Egypte ont de tout temps été excellentes et les deux pays sont animés d’une forte volonté pour les développer davantage. «Les relations entre le Maroc et l’Egypte ont été très denses depuis le règne de Feu S.M. Hassan II, avec lequel j’entretenais des liens personnels solides et j’ai convenu de la création de la haute commission mixte bilatérale», a indiqué le chef de l’Etat égyptien.
Cette haute commission, présidée par les chefs d’Etat des deux pays, devait se réunir durant l’année dernière, mais elle a été reportée en raison de la situation qui prévalait dans la région du moyen orient, a-t-il souligné. Et de préciser que la date de la prochaine réunion de cette commission sera fixée ultérieurement pour assurer le suivi des projets communs dans l’intérêt des deux peuples.
Concernant la question du Sahara, le président Moubarak a indiqué que son intérêt pour cette question remonte à 1976, révélant avoir effectué à l’époque plusieurs navettes entre le Maroc et l’Algérie pour tenter de trouver une solution à ce dossier. «Cette affaire, a-t-il dit, doit être appréhendée de façon réfléchie, précisant que l’ONU a tracé un chemin pour parvenir à un règlement de cette question et les parties doivent donc faire preuve de souplesse et s’asseoir sur la table des négociation».
Ceci dit, dans une déclaration à la presse, à l’issue des entretiens qu’a eus S.M. le Roi Mohammed VI avec le président Moubarak, mardi au Palais Royal de Marrakech, Mohamed Benaïssa, ministre marocain des Affaires étrangères a souligné que les deux chefs d’Etat ont évoqué outre les relations bilatérales, plusieurs questions importantes relatives au monde arabe, africain et islamique. La cause palestinienne et la situation en Irak ont été à la tête des questions traitées, a ajouté le ministre, précisant que S.M. le Roi et le président égyptien sont convenus de multiplier les actions en faveur de la dynamisation de la solidarité arabe en perspective de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères prévue dans les prochains jours. Par ailleurs, à l’issue d’une entrevue avec le président égyptien, Abderrahman Youssoufi a affirmé avoir passé en revue avec le président égyptien les relations bilatérales et les moyens de les développer, notamment dans les domaines économique et commercial. Il a été procédé à cette occasion, a indiqué M. Youssoufi, à une évaluation du bilan de cette coopération, en insistant sur la nécessité d’activer les accords, protocoles et programmes de coopération conclus entre les deux pays ainsi que sur l’importance à accorder au secteur privé dans la relance de la coopération bilatérale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *