Maroc-Espagne : Coopération judiciaire

Principaux thèmes, le terrorisme, le trafic de drogue et  l’immigration clandestine.
Initiée par la Fondation Euro-Arabe et l’Université de Grenade, cette rencontre, dont les travaux se poursuivront jusqu’à vendredi, débattra des mécanismes de combattre ces trois phénomènes qui constituent une menace commune  pour les deux pays.
La rencontre organisée sous forme de tables rondes consacrées aux trois thèmes à débattre est marquée par la participation d’éminents chercheurs universitaires et de magistrats des deux pays, dont notamment les deux magistrats de liaison marocain Naziha Harrak et espagnol José Llorente. Les deux magistrats de liaison expliqueront le cadre général, ainsi que les mécanismes de coopération juridique entre le Maroc et l’Espagne, qui ne cesse de s’intensifier face aux défis communs auxquels devront faire les deux pays. La table ronde sur le terrorisme sera animée ce jeudi par Mohamed Abdennabaoui, conseiller du ministre de la Justice, aux côtés de Lorenzo Morillas, professeur  de droit pénal à l’Université de Grenade. Les organisateurs ont évité d’utiliser l’appellation "Terrorisme islamiste" pour ne pas faire l’amalgame entre Islam et terrorisme.
La table ronde sur le trafic de drogue, qui sera animée par le président de la Cour suprême de justice d’Andalousie (TSJA), Augusto Mendez de Lugo et le procureur du Roi près la Cour d’appel de Casablanca, Abdellah Alaoui Belghiti, discutera aussi bien de la répression policière, que des mécanismes communs de lutte contre les mafias qui s’adonnent à cette activité illicite et des législations des deux pays dans ce domaine. D’éminents juristes des deux pays analyseront le phénomène de l’immigration clandestine à travers le détroit de Gibraltar et sa recrudescence depuis l’année 2000, ainsi que les mesures prises par les deux pays pour lutter contre  le trafic des êtres humains. La rencontre sera couronnée par l’organisation d’un colloque sur les nouvelles stratégies pour la prévention et la répression du crime organisé, auquel participeront des professeurs et chercheurs des universités de Grenade et de Rabat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *