Maroc-Madagascar : La confiance rétablie

Maroc-Madagascar : La confiance rétablie

D’une pierre deux coups. C’est le moins que l’on puisse dire concernant la visite entamée depuis le mardi 5 avril du président malgache, Marc Ravalomanana au Maroc. Une visite qui prend fin ce jeudi 7 avril, et qui aura été marquée tant par le réchauffement diplomatique qui s’installe doucement mais sûrement que par le démarrage en force de la coopération économique entre les deux pays. Arrivé dans l’après-midi à Rabat, accompagné de son épouse ainsi que d’une forte délégations d’hommes politiques et d’hommes d’affaires, M. Rabalomanana avait un programme pour le moins chargé. A commencer par les entretiens qu’il a eus avec le Souverain et la visite effectuée au Mausolée Mohammed V.Le même mardi, le président de la République de Madagascar, s’est entretenu avec le Premier ministre, Driss Jettou.
Qualifiant dans des propos recueillis par la MAP, de «très fructueux» ces entretiens., M. Jettou a indiqué que le Président malgache a insisté notamment sur la formation des cadres, compte tenu des efforts que le Maroc a accomplis dans ce domaine puisque plus de 7000 étudiants africains sont dans les universités marocaines. L’agriculture et en particulier la petite hydraulique et l’élevage figurent également parmi les volets qui ont focalisé l’attention des deux parties.
Le président malgache a également eu un entretien avec le président de la Chambre des représentants, Abdelwahad Radi, qui a indiqué avoir «informé le Président Ravalomanana de la création d’un groupe d’amitié maroco-malgache» au sein du Parlement. Le soir du même mardi, SM Mohammed VI a offert, au Palais royal à Rabat, un dîner officiel en l’honneur du président malgache et de son épouse.
Un dîner où SM le Roi a souligné que le passé historique que le Maroc et Madagascar ont en partage leur dicte d’ «entamer une ère nouvelle» dans leurs relations et d’ «asseoir, sur des bases saines et solides, une coopération bilatérale forte et diversifiée fondée sur la solidarité, l’amitié et le respect mutuel». Le Souverain a estimé qu’il est nécessaire de «lever les obstacles et difficultés qui se sont dressés par le passé » et d’ «oeuvrer de concert, au développement de relations bilatérales au fort potentiel de développement». Au cours de la même cérémonie, le président de la république de Madagascar s’est exprimé mardi soir en faveur du «gel» de la reconnaissance de la prétendue «RASD». Il a fait part de son souhait de voir la paix consolidée «par le règlement pacifique du problème du Sahara». Il a souligné que la résolution de cette question «ne pourra être trouvée que si elle est négociée par toutes les parties concernées dans le cadre de la légalité internationale».
Le président Ravalomanana a par la même occasion estimé que sa visite au Maroc est une opportunité de «concrétiser notre foi en la coopération Sud-Sud et notre volonté d’agir de manière concertée». D’ailleurs, et depuis l’avènement au pouvoir de M. Ravalomanana, le Maroc et Madagascar ont amorcé un rapprochement significatif. La proposition d’Antananarivo d’accréditer son premier ambassadeur au Maroc, avec résidence à Dakar, en était l’un des jalons sur la voie de l’instauration de relations bilatérales basées sur l’intérêt et le respect mutuels.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *