Maroc-Tunisie : en attendant l’UMA

Dans une déclaration à la presse, à l’issue de la réunion de la Haute commission mixte maroco-tunisienne, Driss Jettou et Mohamed Ghannouchi ont souligné la détermination du Maroc et de la Tunisie à développer davantage la coopération bilatérale dans tous les domaines. M. Jettou a exprimé sa totale satisfaction quant aux résultats auxquels a abouti cette rencontre, ajoutant que les deux parties ont examiné tous les dossiers notamment la coopération dans les domaines politique, sécuritaire, la lutte contre le terrorisme et la coordination entre les organismes de sécurité des deux pays. Il a estimé que le volume des échanges commerciaux reste en deçà du niveau des relations politiques entre les deux pays, appelant les hommes d’affaires marocains et tunisiens à tirer profit des mesures incitatives pour le renforcement de cette coopération. Le Premier ministre a évoqué les opportunités qu’offre la « Déclaration d’Agadir » pour les hommes d’affaires et les investisseurs dans les deux pays. Les deux parties ont convenu, au cours de cette session, de coordonner leur position vis-à-vis de l’Union européenne et de redoubler d’efforts pour l’édification du Grand Maghreb Arabe, conformément aux aspirations des peuples de la région, a ajouté M. Jettou. De son côté, Mohamed Ghannouchi a qualifié de « positifs » les résultats des travaux de cette session, ajoutant que les entretiens qu’ils a eus avec son homologue marocain sur les différents domaines de la coopération bilatérale, étaient empreints de franchise. Il a affirmé que les relations politiques entre les deux pays sont excellentes, évoquant dans ce sens la volonté politique de SM le Roi Mohammed VI et du Président Zine El Abidine Ben Ali et la coordination entre les gouvernements des deux pays concernant diverses questions. Il a également indiqué que le programme d’action adopté lors de cette rencontre permettra aux relations économiques de se développer davantage, rappelant que la coopération bilatérale englobe plusieurs secteurs concernant les domaines culturel, éducatif et de l’information. Il a souhaité voir la coopération dans le domaine de la recherche scientifique se développer, eu égard à ses perspectives prometteuses.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *