Maroc : Un froid exceptionnel

Maroc : Un froid exceptionnel

De la neige à Fès et à Guercif, c’est pour le moins inhabituel. Et pourtant, les habitants de la capitale spirituelle du Royaume et de cette petite ville de l’Est, se sont réveillés ce matin pour découvrir une mince couche blanche recouvrant leur ville. C’est que ces chutes de neiges font suite à une vague de froid qui s’abat sur le pays depuis jeudi et qui persistera jusqu’à samedi, comme l’ont annoncé les services de la météorologie, qui ont précisé que les chutes de neige concerneraient les plateaux au delà de 800 mètres dans le nord et de 1.300 mètres dans le Haut Atlas, au sud. Elles ont commencé mardi soir pour continuer jeudi, et se sont concentrées sur les hauteurs de l’Atlas.
Les cimes du Moyen Atlas ont ainsi arboré leur plus belle cape blanche. Les cèdres ont retrouvé cette blancheur immaculée qui les a un peu boudés ces dernières années, en raison des saisons successives de sécheresse. Mais le revers de ce décor digne d’un tableau de maître demeure les températures très en deçà de la moyenne. Dans plusieurs régions du Royaume, le thermomètre est descendu en dessous de zéro, avec un pic à Ifrane où il devait afficher –18° jeudi soir. Une baisse de température qui devrait durer vendredi soir également.
Le Maroc n’est pas le seul à être touché par cette vague de froid. En Algérie, les chutes de neige en plus de la sensible baisse de la température ont fait des victimes. Ainsi, la protection civile algérienne a annoncé que 13 personnes avaient été tuées et 47 blessées, ces dernières 24 heures, dans des accidents causés par le mauvais temps. Dans plusieurs régions du nord-est algérien, dont celles de Constantine, Skikda, Jijel et Tizi-Ouzou (Kabylie), les activités sont en grande partie paralysées. De nombreuses routes ont été coupées à la circulation et des régions entières sont complètement isolées par la neige, qui dépasse par endroits un mètre d’épaisseur. Les écoles et certaines administrations sont restées fermées pour la seconde journée consécutive dans plusieurs villes.
En Tunisie, la situation n’est pas aussi catastrophique, même si les températures sont tout aussi basses. Jeudi, la capitale Tunis a revu le soleil qui l’avais désertée depuis plusieurs jours. Toutefois, le froid, qualifié de «sibérien» par les journaux, demeurait très vif. Selon la météorologie nationale, ces intempéries devraient durer jusqu’au week-end. Des températures de -2 à -4 degrés ont été enregistrées dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord-ouest du pays, sur les hauteurs proches de la frontière algérienne, avec d’abondantes chutes de neige. La neige est présente à partir de Bizerte (60 km au nord de Tunis) et s’étend jusqu’à la ville côtière de Tabarka, en passant par la zone montagneuse d’Aïn Draham.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *