Maroc : Une réussite diplomatique

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Benaïssa, a déclaré vendredi à New York avoir transmis un message verbal de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan.
Dans une déclaration à la presse, à l’issue de sa rencontre avec M. Annan, en marge de l’investiture officielle du Maroc à la tête du Groupe des 77 et la Chine, Benaïssa a souligné que cette rencontre a été également « l’occasion de réaffirmer, au nom de S.M. le Roi Mohammed VI, l’engagement du Maroc d’aller de l’avant dans le renforcement et la réactivation du Mouvement des pays non-alignés durant son mandat ».
Les deux responsables ont passé en revue les différentes propositions présentées par le Maroc dans son discours inaugural et qui constituent des axes et des points de repère de l’action future, notamment en ce qui concerne le nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique et la question de l’endettement. Selon le ministre, l’entretien, qui s’est déroulé en présence de M. Mohamed Bennouna, représentant du Maroc à l’ONU, a également porté sur les derniers développements de la situation au Moyen-Orient, notamment la crise irakienne et le conflit israélo-palestinien. Pour ce qui est de l’affaire du Sahara, le chef de la diplomatie marocaine a indiqué que « le sujet n’avait été évoqué que brièvement » avec le secrétaire général de l’ONU, précisant que le contenu de la nouvelle proposition de Baker n’a pas encore été étudié par le Maroc. « L’occasion ne se présentait donc pas encore pour informer le secrétaire général de la vision du Maroc à l’égard de cette proposition », a dit le ministre. Rappelons que Mohamed Benaïssa avait présidé, jeudi au siège de l’ONU à New York, une cérémonie solennelle au cours de laquelle il a reçu, au nom de S.M. le Roi la présidence du « Groupe des 77 et la Chine.
Lors de cette cérémonie de passation de la présidence qui s’était déroulée en présence, notamment du président sortant du Groupe, le chef de l’Etat vénézuélien Hugo Chavez, du secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, de l’administrateur du PNUD, Malloch Brown et de nombreux chefs de délégation des Etats membres, le ministre a assuré que « le Maroc ne ménagera aucun effort pour mériter la confiance placée en lui par le Groupe et promouvoir, avec détermination, pragmatisme et imagination, les intérêts collectifs du Groupe pour les échéances de l’année 2003 ». Dans un discours prononcé à cette occasion, Benaïssa a précisé que le souci constant du Maroc demeurera « le renforcement de la capacité du Groupe et sa cohésion afin qu’il puisse continuer à jouer le rôle d’interlocuteur privilégié et incontournable dans le développement de relations internationales démocratiques, équitables et solidaires ».
Rappelons que le Groupe des 77 a été créé le 15 juin 1964 à Genève suite à l’adoption de « la Déclaration conjointe des soixante-dix-sept pays » en voie de développement qui participaient aux travaux de la première Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *