Maroc : une tempête de neige mortelle

Maroc : une tempête de neige mortelle

Chute de neige à Ouarzazate en plein septembre ! À Oulilimte, des randonneurs ont été surpris par cet accident, vendredi dernier dans l’après-midi, qui a coûté la vie à trois touristes français. Organisée par la CODAP (Comité départemental pour les activités physiques et la retraite sportive) de Lyon avec une agence de Marrakech, cette randonnée a débuté le 13 septembre. En plus de ces trois décès, il ya eu deux disparus suite à cette tempête de neige, mais finalement retrouvés.  Les autres membres de cette équipe de 14 randonneurs français ont par contre continué leur bonhomme de chemin sur les montagnes de cette région. Il faut noter ici que la moyenne d’âge de ces touristes est de 50 ans.  Selon des informations relayées par l’agence MAP, ces touristes se sont réfugiés dans un abri dans l’attente de rebrousser chemin. L’accident a eu lieu en fait lors du retour vers le bas du mont M’goune, qui culmine à 4.068 mètres : «Les 14 touristes étaient partis en randonnée depuis la localité d’Aït Bougemmaz pour atteindre le sommet du mont M’goune. C’est au retour, à 300 mètres du sommet de la montagne, en direction de Oulilimte (province d’ Ouarzazate) qu’ils ont été surpris par la tempête de neige».
Pour sa part, le ministère français des Affaires étrangères a annoncé, samedi soir, « la mort des trois Français et la découverte des deux touristes, vivants, auparavant portés disparus ».
« Les autorités marocaines avaient entrepris des recherches qui ont permis de retrouver les deux personnes initialement portées disparues », a confirmé dans un communiqué le porte-parole adjoint du Quai d’Orsay. Alors que quatre rescapés ont été transportés à Béni Mellal, sept autres ont décidé de continuer leur bonhomme de chemin. Une manière comme une autre de faire face à l’adversité et de ne pas sombrer dans la détresse. Cette tempête de neige ne semble guère gâcher leurs vacances. 
Selon l’agence MAP, les autorités marocaines ont été informées de ce drame par le guide marocain des randonneurs. «Il faut préciser que cette randonnée a été menée par un seul guide. Habituellement, ce genre d’activité en pleine montagne est assuré par deux guides, d’autant plus que l’équipe comprend 14 membres», déclare une source requérant l’anonymat.  Pour les sauver, des équipes de secours d’Ouarzazate ont été dépêchées, samedi matin, sur les lieux avec des recherches par hélicoptères. «Cet incident, banal par ailleurs, repose l’épineuse question de la sécurité et de l’assurance lors des randonnées. L’option d’assurance dans ces voyages reste toujours facultative», conclut-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *