Marocains résidant à l’étranger : Une communauté qui tend vers plus de mixité

Marocains résidant à l’étranger : Une communauté qui tend vers plus de mixité

La communauté des Marocains résidant à l’étranger (MRE), qui s’élève à environ 3,18 millions de personnes (54,6 % d’hommes et 45,4 % de femmes), est appelée à connaître plus de mixité en raison notamment de la féminisation croissante de la population active, estime le Haut Commissariat au Plan (HCP). La structure par sexe des MRE chefs de ménage migrants est constituée de 94,1 % d’hommes contre 5,9 % seulement de femmes, précise le HCP, qui vient de publier les résultats de son enquête sur « l’insertion socio-économique des MRE dans les pays d’accueil », réalisée en 2005 sur un échantillon de 2.832 chefs de ménage marocains résidant à l’étranger. L’âge moyen des MRE a tendance à s’élever.
De 20 ans dans les années 60, il est passé à 23 ans dans les années 80 avant de grimper à 28 ans dans les années 2000, indique le HCP, qui souligne que l’âge moyen actuel des chefs de ménage migrants enquêtés est de 42,3 ans, une moyenne qui « reflète une pyramide des âges essentiellement répartie entre 30 et 60 ans ». Selon l’enquête, 63,7 % des MRE avaient émigré à l’étranger il y a au moins 15 ans et environ le tiers (36,2 %), résidait à l’étranger il y a moins de 15 ans, dont sept sur dix ont une ancienneté migratoire inférieure à 5 ans. Il ressort également de l’enquête du HCP que 85,6% des chefs de ménage migrants sont mariés, 11,4 % sont des célibataires, 2,2% sont des divorcés et 0,8 % sont des veufs. La ventilation de l’ensemble des MRE âgés de 15 ans et plus selon l’état matrimonial et l’âge, montre qu’une proportion importante de la population migrante des deux sexes est mariée (62,9%), 35,4 % sont des célibataires, 1,1 % sont des divorcés et 0,6 % sont des veufs. La communauté des MRE est également marquée par sa jeunesse. L’âge moyen de cette communauté est de 26,3 ans (27,7 ans pour les hommes contre 24,7 pour les femmes). Selon les groupes d’âges fonctionnels, les MRE se répartissent à raison de 68,2 % pour les 15-59 ans (avec 68,8 % pour les hommes et 67,4 % pour les femmes) et 29 % pour les moins de 15 ans (26,9% pour les hommes et 31,5 % pour les femmes). Concernant l’insertion des MRE par l’éducation et la formation, il ressort de l’étude une nette évolution du niveau de scolarisation des MRE chefs de ménage.  Parmi ces derniers, 17,7 % n’ont aucun niveau d’instruction, 18,5 % ont le niveau primaire, 39,2 ont un niveau secondaire et 19,8% ont un niveau universitaire. ’enquête montre, également, une faible adéquation entre l’éducation et l’emploi et un faible accès des MRE employés à la formation professionnelle. En effet, 42,4 % des MRE chefs de ménage affirment que l’emploi qu’ils occupent ne correspond pas du tout à leur formation, 27,8 % des sondés qualifient cette adéquation de moyenne et seulement 29,9 % estiment que leur emploi est en parfaite relation avec leurs formations et diplômes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *