Marrakech : Nouvelle vision urbaine

SM Mohammed VI a donné, mercredi dernier, le coup d’envoi d’un gigantesque programme de mise à niveau de l’urbanisme de la ville de Marrakech. Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Taoufiq Hjira, affirme que « ce programme intégré repose sur trois fondements principaux ». Tout d’abord, il a fallu opérer une refonte de l’ensemble des documents d’urbanisme de la ville. C’est essentiellement le cas des plans d’aménagement et des Schémas directeurs d’aménagement urbain (SDAU). Le but de cette refonte en profondeur des textes d’urbanisme est « de préserver le cachet touristique et culturel de Marrakech, ainsi que l’authenticité architecturale de la ville », explique Hjira.
Deuxième axe du programme de mise à niveau urbaine de la ville de Marrakech: la lutte contre l’habitat insalubre. Taoufiq Hjira affirme que l’éradication de ce fléau sera effective à l’horizon 2007.
Troisième pilier du programme: l’intensification de la production.
A ce titre, le ministre de l’Habitat affirme que « le rythme de production de l’habitat social à court et à moyen termes dans la ville de Marrakech, passera de 5.000 à 10.000 logements par an ». En fait, Hjira assure que le besoin actuel dans la ville, en matière d’habitat, est de l’ordre de 27.000 logements. Et chaque année, ce déficit s’aggrave de 2.000 logements supplémentaires. C’est ainsi que le programme de mise à niveau urbaine dans la ville ocre prévoit la construction de 65.000 logements. SM Mohammed VI a inauguré la première tranche qui concerne 30.000 logements au profit de 165.000 personnes pour un investissement dépassant 7,8 milliards de DH. Il s’agit, uniquement pour cette première tranche, de douze opérations. Deux d’entre elles seront réalisées par des sociétés privées et les 10 autres par les organismes sous tutelle du ministère de l’Habitat, qui seront d’ailleurs regroupés en une seule entité baptisée « Holding Al Omrane ».
Sur les 12 projets inaugurés par SM le Roi, neuf ont déjà été lancés. « Les trois autres le seront avant la fin de l’année en cours », assure le ministre de l’Habitat. Quant à la deuxième tranche du vaste programme de mise à niveau urbaine de Marrakech, elle est en cours de finalisation. « Je ne présente jamais à SM le Roi des intentions, mais toujours des dossiers ficelés », affirme, non sans fierté,Taoufiq Hjira.
Le programme de Marrakech englobe également un volet sur la réhabilitation de la médina, essentiellement les « Foundouqs ». Comme ces derniers appartiennent, pour la quasi-totalité, aux Habous, Hjira affirme qu’il a signé une convention avec son collègue chargé des Affaires islamiques et des Habous pour, justement, mener à bien cette opération de réhabilitation.
Toujours dans le domaine de l’Habitat, mais dans une ville beaucoup plus au nord, le Souverain était attendu jeudi à Al Hoceïma pour l’inauguration de plusieurs projets.
La Société nationale d’équipement et de Construction (SNEC), organisme sous tutelle du département de Hjira, va lancer deux importants projets en milieu urbain; le premier se trouve à Beni Bouayach, et le second à Imzouren. Il s’agit de construire quelque 1.000 logements dont plus de la moitié sera réservée aux sinistrés du séisme à un prix préférentiel (entre 100.000 DH et 150.000 DH). Quant à l’autre moitié, elle sera consacrée au logement social, prioritairement pour les fonctionnaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *