Marrakech : régularisation de la situation des maisons d’hôtes

Jeudi dernier, une réunion a été tenue, en présence de M.Mohamed Hassad, wali de la région Marrakech-Tensift- El Haouz, pour débattre de la situation des maisons d’hôtes de la Médina de la ville. S’exprimant à cette occasion, le président de la commune urbaine de Marrakech-Médina, M. Omar El Jazouli, a affirmé que seules 44 des 127 maisons d’hôtes recensées dans la Médina de Marrakech et appartenant à des étrangers, avaient reçu l’autorisation de la municipalité de se transformer de maisons ordinaires en maisons d’hôtes. M. El Jazouli a, d’autre part, appelé les propriétaires de ces maisons à se constituer en une association ou à rejoindre le Groupement Régional d’Intérêt Touristique (GRIT) ou l’Association de l’Industrie Hôtelière (AIH) de Marrakech pour qu’ils puissent transmettre leurs doléances aux différentes parties concernées avant l’adoption prochaine par le Parlement du projet de loi relatif aux maisons d’hôtes. Dans la perspective de hâter l’opération de régularisation, le wali a annoncé la mise en place d’une commission mixte au niveau de la préfecture de Marakech-Médina qui comprend en son sein des représentants de tous les départements administratifs concernés par le secteur touristique. Il a également invité les propriétaires de ces maisons à faire preuve de clarté et de transparence en remplissant le questionnaire qui leur sera adressé prochainement, soulignant que les renseignements contenus dans ce questionnaire seront à la base de la régularisation de la situation des maisons d’hôtes à l’échelon local. La ville de Marrakech a connu ces derniers temps un engouement des étrangers pour l’acquisition de riads et de maisons anciennes afin de les transformer en maisons d’hôtes accueillant des milliers de touristes. Ce qui est considéré par les établissements hôteliers comme une concurrence déloyale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *