Marrakech: SAR la princesse Lalla Salma préside la cérémonie d’ouverture de la 10ème Conférence de l’Organisation africaine pour la recherche et la formation au cancer

Marrakech: SAR la princesse Lalla Salma préside la cérémonie d’ouverture de la 10ème Conférence de l’Organisation africaine pour la recherche et la formation au cancer

A son arrivée au Palais des congrès de Marrakech, SAR la Princesse Lalla Salma a passé en revue une section des forces auxiliaires qui rendait les honneurs, avant d'être saluée par le ministre de la Santé, El Houssaine Louardi, le représentant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) au Maroc, Dr. Yves Souteyrand, le wali de la région de Marrakech-Safi et gouverneur de la préfecture de Marrakech, Mohamed Moufakkir, et le président de la commune urbaine de Marrakech, Mohamed Larbi Belkaid.

SAR la princesse Lalla Salma a également été saluée par la présidente du Conseil préfectoral de Marrakech, Mme Jamila Afif, le président de l'OAREC, Pr. Ahmed El Zawawy, quelques membres de l'OAREC, le Directeur général de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, Dr. Rachid Bakkali, et quelques membres de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers.

Cette cérémonie a été marquée par l'exécution de l'hymne national et des allocutions mettant en relief l'importance que revêt cette conférence du fait qu'elle constitue une occasion propice pour le partage des expériences et des expertises dans le domaine de la lutte contre le cancer et de débattre des différents problématiques et défis auxquels le monde fait face et notamment les pays africains, et la nécessité d'une mobilisation et d'une solidarité aux niveaux national, régional et international pour combattre cette maladie, outre la projection d'une vidéo de l'archevêque Desmond Tutu, dans laquelle il a appelé à la conjugaison des efforts pour stopper la prolifération de cette maladie en Afrique, qui souffre d'un manque au niveau de l'infrastructure médicale.

La cérémonie d'ouverture de cette conférence a été également marquée par la remise de prix à des personnalités nominées en reconnaissance de leurs recherches dans le domaine de la lutte contre le cancer. Il s'agit du Dr. Ka Sidy, chef du département "mère-enfant", de l'hôpital principal de Dakar, Pr. Durosinmi Etti, expert mondial du cancer, Dr. Anne Merriman, fondatrice des Maisons de soins palliatifs à Singapour et en Afrique, Pr. Olufunmilayo Olopade, oncologue et directeur de l'hôpital universitaire de Chicago.

Cette cérémonie a été aussi marquée par la présentation d'un spectacle artistique animé par un groupe Gnawas.

Le présence effective de SAR la princesse Lalla Salma à cette rencontre traduit son engagement personnel en faveur des actions visant la prévention et le traitement du cancer ainsi que le renforcement des relations de coopération et de partenariat reliant la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers et ses homologues dans plusieurs pays frères et amis en vue de mettre à disposition de ces pays notamment africains, l'expérience cumulée par la fondation.

Plateforme exceptionnelle rassemblant d'éminentes personnalités africaines et internationales, experts, scientifiques et spécialistes dans la lutte contre le cancer, ainsi de hauts responsables gouvernementaux, cette importante conférence est de nature à contribuer à trouver des solutions innovantes et à présenter des réponses pratiques et objectives aux différentes problématiques se rapportant à la lutte contre le cancer.

Organisée en coordination avec la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, sous le thème "La feuille de route vers le contrôle du Cancer en Afrique", cette conférence offre l'occasion de débattre des différentes questions relatives au cancer et des réponses proposées pour réduire de manière significative l'impact de cette maladie en Afrique et à travers le monde.

L'OAREC relevant de l'OMS estime que le nombre des personnes atteintes du cancer en Afrique pourrait atteindre 1,4 million cas chaque année à l'horizon 2030.

Selon cette organisation, les pays africains font face à plusieurs défis notamment le manque de ressources et un sous-équipement pour lutter contre le cancer et réduire ses impacts.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *