Marrakech se conjugue au féminin

Marrakech abrite, du 28 au 30 juin, la 13ème édition du Sommet mondial des femmes, qui réunit plus de 700 participantes représentant 80 pays. Ce véritable «Davos des Femmes» constitue un espace transnational de partenariats et d’échanges pour des femmes venant partager leurs expériences, renforcer leurs compétences et leurs réseaux sur le développement économique féminin. Pour cette 13ème édition, l’accent est mis sur l’accélération du développement économique des femmes à travers le monde et sur les alliances économiques transnationales qu’elles doivent conclure pour le pérenniser.
Le choix du Maroc pour abriter cette édition, qui bat le record des précédentes éditions en matière de participation, n’est pas étranger aux progrès économiques et politiques réalisés par les Marocaines, qui sont représentées par une conseillère du Souverain, Zoulikha Nasri, trois femmes au gouvernement, 35 autres au Parlement, et enfin par de nombreuses élues communales et femmes dirigeantes de grandes entreprises.
La formation de réseaux stratégiques nationaux et régionaux sera au cœur des travaux de ce week-end. Les thèmes portent notamment sur «le rôle des femmes dans le développement économique», «les opportunités d’affaires du Maroc et dans la région», «les bonnes pratiques pour les entreprises vers une grande égalité des chances dans les entreprises», et «l’évaluation des financements pour un développement futur».
De nombreuses rencontres doivent également être centrées sur les micro-entreprises et leurs perspectives de développement. D’autres ateliers seront consacrés aux nouvelles techniques de management et à leur évolution avec l’importance grandissante des nouvelles technologies.
La forte présence des femmes marocaines, 200 personnes, est éloquente. Toutes se sont activement engagées dans l’organisation de ce sommet. Le comité d’accueil est d’ailleurs constitué d’associations marocaines œuvrant pour la promotion des femmes dans l’ensemble des secteurs. Par ailleurs, ce Forum est le premier à accueillir une table ronde sur le développement économique qui réunira 42 femmes ministres, dont Nouzha Chekrouni, ministre déléguée auprès des Affaires étrangères et de la coopération, chargée des Marocains Résidant à l’Etranger.
Au cours de ces débats, les expertises se conjugeront afin d’évoquer les moyens de promouvoir les femmes dans le champ économique. En marge de l’ouverture du Sommet, se tiendra un colloque de femmes arabes qui sera axé sur l’échange des «meilleures pratiques» développées dans les secteurs public, privé et associatif en faveur de la promotion de la femme dans l’économie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *