Mauritanie : une prime pour les militaires sur le front contre l’Aqmi

Mauritanie : une prime pour les militaires sur le front contre l’Aqmi

Le gouvernement mauritanien a décidé d’accorder une prime spéciale aux militaires engagés sur «le front des opérations de lutte» contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a-t-on appris vendredi de source officielle à Nouakchott. Le Conseil des ministres a adopté, jeudi soir, un «projet de décret instituant une prime de sujétion attribuée aux personnels des forces armées engagés sur le front des opérations de lutte antiterroriste», selon un communiqué publié vendredi par l’Agence mauritanienne d’information (AMI, officielle). Le texte ne donne pas de précisions sur l’importance de cette prime ni sur la localisation des «opérations» évoquées. Mais des militaires mauritaniens stationnant dans la région malienne de Tombouctou (900 km au nord-est de Bamako), pour y traquer des éléments d’Aqmi dans le désert. Le 17 septembre, au lendemain de l’enlèvement revendiqué par l’Aqmi de sept étrangers dont cinq Français, au Niger, l’armée mauritanienne avait lancé une offensive dans cette région du nord du Mali contre l’unité d’Aqmi dirigée par l’Algérien Yahya Abou Hamame. Des combats meurtriers les avaient opposés pendant quelques jours. La prime est aussi destinée à encourager les soldats engagés sur les frontières nord et nord-est (avec l’Algérie et le Mali) pour «sécuriser» le pays face aux attaques des «bandes de criminels» affiliées à  l’Aqmi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *