Médias : Signature d’une convention entre la map et la FMEJ

Médias : Signature d’une convention entre la map et la FMEJ

Le président de la  Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), Abdelmounaim Dilami, et le Directeur général de l’Agence marocaine de presse (MAP), Mohamed Khabbachi, ont signé, hier mardi à Rabat, un accord suite auquel tous les arriérés de paiement vis-à-vis de la MAP de tous les organes de presse disposant d’un numéro de la Commission paritaire seront réglés. La Fédération a en effet donné son accord à la Commission paritaire de la presse écrite (CPPE) pour le règlement, dans le cadre de la subvention publique, du solde des arriérés dus au 1er octobre 2007 par les organes de presse en activité.
Suite à ce même accord, la MAP s’engage pour sa part à fournir ses services, notamment les services sur lesquels elle possède des droits exclusifs de diffusion, sous la forme d’un bouquet de fils d’information en contrepartie d’un règlement forfaitaire annuel. C’est la fédération, toujours à travers la commission paritaire de la presse écrite, qui se chargera du règlement.
Cet accord entre dans le cadre du développement du secteur de la presse écrite. La MAP et la FMEJ considèrent en effet qu’il est de leur devoir professionnel d’aplanir toutes les difficultés qui accablent de manière générale le secteur de l’information, notamment à travers une rémunération régulière des prestations fournies. Alors que jusque-là, de nombreuses publications avaient des arriérés de paiement vis-à-vis de la MAP, pour des raisons liées à la situation du secteur de la presse. Ces arriérés de paiement constituaient un frein au développement de la MAP et faisaient obstacle à sa mise à niveau, à la consolidation de ses acquis et à la pérennisation de ses performances. Autant de problèmes qui seront désormais définitivement réglés. Ce protocole d’accord, qui a pris effet à la date de sa signature, est conclu pour une durée égale à celle du contrat-programme entre la FMEJ et les pouvoirs publics. Il est renouvelable dans les mêmes conditions que celles qui prévalent pour le contrat-programme. Rappelons à cet effet que la fédération avait signé, le 13 décembre 2005, un contrat-programme avec les pouvoirs publics. Ce dernier détermine les modalités de développement du secteur de la presse, de sa modernisation et de sa mise à niveau. Il a donné naissance à une Commission paritaire de la presse écrite (CPPE) dans laquelle siège à parité les représentants de la fédération et ceux des pouvoirs publics. La CPPE a pour mission de gérer l’attribution des subventions publiques à la presse écrite sur la base de critères bien définis. Elle attribue, entre autres, aux organes de presse répondant aux critères du contrat-programme un numéro de la Commission paritaire qui les rend éligibles au bénéfice de la subvention publique. Il est à rappeler que la FMEJ, organisation professionnelle représentant des éditeurs de journaux au Maroc, concourt à ce titre au développement du secteur de la presse, à son organisation et à sa mise à niveau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *