Meknès-Fès : Un bi-pôle complémentaire

Ces deux régions sont appelées, conformément aux hautes orientations de SM. le Roi Mohammed VI, à conjuguer leurs efforts et à mettre au point des programmes d’avenir à même d’assurer le décollage économique et de s’inscrire dans l’élan de développement nécessaire à l’épanouissement local. Le rapprochement entre les régions de Meknès-Tafilalet et Fès-Boulemane, dans le cadre d’un bi-pôle économique, constitue une perspective incontournable.
La promotion économique et sociale des préfectures et provinces des deux régions, poursuit le wali, nécessite aujourd’hui le lancement de projets d’envergure dont la concrétisation sera d’un grand apport à la dynamisation et à la relance des secteurs-clés de développement. Une vision qui porte particulièrement sur le tourisme, l’industrie et l’agriculture et l’artisanat. Ces grands secteurs productifs à développer dans le cadre de contrats programmes avec le gouvernement et les départements concernés, constituent les principaux axes du rapport sur l’état des lieux soumis à SM.Mohammed VI de la part du wali.
Parmi les projets en perspective, My.Mehdi Alaoui a évoqué le désenclavement de la région par la construction d’une autoroute reliant le centre au nord du royaume et l’activation du projet autoroutier prévu dans la direction de l’oriental, en plus de la consolidation des infrastructures hydraulique d’irrigation, en particulier la réalisation d’adduction à partir de l’oued de Sebou.
Quant aux infrastructures hydrauliques nécessaires à la promotion de l’irrigation dans la région, le wali a rappelé la nécessité de mettre au point des programmes d’équipements portant comme la construction d’un barrage dans la région de Khénifra, la réalisation de forages au niveau de la province d’Errachidia et l’installation de canaux d’adduction à partir de l’oued de Sebou pour l’irrigation des terres agricoles de Meknès.
Pour ce qui est du secteur touristique, le wali a souligné l’insuffisance des unités hôtelières existantes, surtout au niveau de la ville de Meknès dont la capacité actuelle d’accueil ne dépasse pas les 1700 lits. Il a appelé les opérateurs touristiques et les différents intervenants dans le secteur à oeuvrer davantage pour attirer les investisseurs.
Abordant le secteur de l’industrie, le wali qui a fait état du lancement, récemment dans les communes rurales de Mejjat et sidi Slimane moul al-kifane (préfecture El Menzeh), de deux zones industrielles, a indiqué que toutes les mesures incitatives et d’encouragement à l’investissement seront accordées aux opérateurs économiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *