Mellilia : l’Espagne plus hermétique

Mellilia : l’Espagne plus hermétique

Les autorités espagnoles ont décidé d’ériger une troisième clôture métallique pour protéger la ville occupée de Mellilia contre les assauts répétés des immigrants subsahariens.
L’annonce en a été faite officiellement par le préfet du préside occupé, José Fernandez Chacon, qui a ajouté que cette troisième clôture sera érigée d’urgence et qu’elle fait partie de tout un plan adopté la semaine dernière pour faire face aux assauts des immigrants subsahariens. Ce plan, œuvre du ministère de l’Intérieur espagnol, prévoit, outre le déploiement d’unités de l’armée pour épauler les éléments de la Guardia civil, la surélévation de trois mètres de l’une des deux clôtures déjà existantes autour de Mellilia.
Ces mesures interviennent après l’assaut de lundi 3 octobre quand plus de 500 ressortissants subsahariens avaient attaqué les deux clôtures métalliques de Mellilia. Près de 300 d’entre eux avaient réussi à passer de l’autre côté après de violents affrontements avec les forces de police espagnoles. Cet assaut, qualifié du plus violent à cette date, s’est soldé par 135 blessés dans les rangs des assaillants alors que sept policiers espagnols ont été grièvement blessés par des jets de pierre. L’assaut de lundi dernier est le dixième du genre depuis le début août dernier. C’est aussi le 25ème depuis le début de l’année en cours.
L’on apprend d’ailleurs que les autorités espagnoles de Mellilia ont commencé les travaux d’aménagement pour abriter les centaines de ressortissants subsahariens qui ont réussi à s’introduire dans cette ville.
Les pressions sur le Maroc se précisent de plus en plus. La Commission européenne n’en démord pas de son intention d’amener Rabat à signer un accord en vertu de quoi le Maroc s’engage au rapatriement, en plus de ses ressortissants, de tous les immigrants illégaux ayant utilisé ses territoires comme lieu de transit. La carotte, ce sera une cagnotte de 40 millions d’euros en guise d’aide au Royaume.
L’on apprend également en relation avec ce dossier que la Commission européenne envisage d’effectuer une mission conjointe à Sebta et Mellilia en coordination avec l’Agence européenne des frontières extérieures pour s’enquérir de la situation et décider d’autres éventuelles mesures à adopter pour faire face aux assauts des immigrants subsahariens.
Le Maroc, face à une telle marée humaine, reste dépassé malgré les multiples efforts déployés ces derniers temps avec notamment le renforcement du contrôle des «frontières» avec Sebta et Mellilia par plus de 1.500 éléments. Efforts qui demeurent sans grand secours du moment que la frontière avec l’Algérie fait toujours figure de véritable passoire. Alger, comme vient de le révéler le quotidien «Al Chourouk Al Arabi», semble ignorer tout le problème même si plus de 3.000 ressortissants subsahariens sont toujours massés à un vol d’oiseau de la ville de Maghnia.
Lors de la 11ème édition de la Conférence des ministres de l’Intérieur de la Méditerranée occidentale (CIMO), tenue à Rabat, le Maroc a appelé à intensifier la coopération entre les deux rives pour faire face à cette nouvelle donne. Cela passerait aussi par une sorte de «Plan Marshall» pour l’Afrique subsaharienne comme l’a préconisé le ministre de l’Intérieur Mostafa Sahel lors de cette rencontre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *