Méningite : l’état inclut le vaccin

Méningite : l’état inclut le vaccin

Un nouveau vaccin sera bientôt mis en circulation pour traiter nos enfants contre les risques d’infections à l’Haemophilus Influenzae type B (Hib). Il était temps : ce type d’infection est particulièrement dangereux ; voire mortel pour les enfants de moins de 5 ans. Les parents ne devront donc pas être surpris de découvrir ce nouveau produit sur leur liste des vaccinations. Ce traitement contribuera à la prévention des méningites et des infections respiratoires qui constituent l’une des premières causes de mortalité infanto juvénile. Trois injections, à un mois d’intervalle, sont nécessaires : la première 6 semaines après la naissance, la deuxième 4 semaines plus tard et la troisième à l’âge de 14 semaines.
Le Dr Mohamed Braikat, responsable du programme national de vaccination au ministère de la Santé, explique que «ce nouveau vaccin a été préconisé par le programme national de vaccination pour atténuer les risques des méningites et des infections respiratoires aiguës. La date exacte de son introduction n’est pas encore fixée mais il est programmé pour l’an 2007». Il précise en outre qu’il est destiné «aux nourrissons à partir de la sixième semaine à raison de trois doses à un mois d’intervalle. Cet antigène a pour rôle de prévenir les méningites de type B et des infections pulmonaires graves de naissance. Pour les enfants qui n’ont pas pris à temps leur vaccin, ils peuvent toujours se rattraper mais ils risquent une contamination. C’est pourquoi il est recommandé aux parents de faire vacciner leurs enfants dans les délais fixés par le programme de vaccination».
Le docteur Braikat indique également que «ce vaccin a coûté très cher, qu’il a engendré une augmentation de plus de 100% du budget alloué à l’achat de vaccins mais qu’il sera disponible dans tous les dispensaires à travers le Maroc».
Cette annonce donne en tout cas l’occasion de souligner que le Maroc a enregistré d’importantes avancées en matière de vaccination : «Le programme de vaccination a introduit le vaccin contre l’hépatite virale type B en 1999. Il est conseillé dans les premiers mois suivant la naissance. Pour ceux qui n’ont pas reçu ce vaccin à temps, ils peuvent se rattraper jusqu’à l’âge adulte», explique le Dr Mouhsine Sadik, pédiatre à Rabat.  
En vue de contribuer davantage à la réduction de la mortalité et de la morbidité infanto juvénile, le ministère avait déjà introduit le vaccin contre la rubéole en 2003.
Comme les autres types de vaccin contre les pathologies graves touchant les enfants, l’introduction du nouveau vaccin contre les méningites et les infections respiratoires aiguës fera l’objet d’une campagne de sensibilisation . D’autre part, le ministère de la Santé appliquera les  procédures habituelles en la matière, à savoir l’affichage dans les centres de santé et les dispensaires.
Le lancement officiel de cette importante opération aura bientôt lieu à partir d’un centre de santé d’une des provinces ou préfectures du Royaume.
Dans le cadre de la stratégie du gouvernement visant à lutter vigoureusement contre la mortalité maternelle et infantile, le ministère de la Santé annonce par ailleurs avoir acquis 300.000 kits d’accouchements comprenant des médicaments et des consommables médicaux pour une valeur totale de 57 millions de dirhams. 68500 de ces kits ont d’ailleurs déjà été distribués dans les hôpitaux et les maternités.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *