Migrations irrégulières : L’UE accorde une aide de 148 millions d’euros au Maroc

Migrations irrégulières : L’UE accorde une aide de 148 millions d’euros au Maroc

Ce nouveau financement contribuera ainsi à protéger les migrants vulnérables et à intensifier la lutte contre le trafic de migrants et la traite d’êtres humains, tout en renforçant la capacité des autorités marocaines à gérer ses frontières.

L’Union européenne renforce son soutien au Maroc dans sa lutte contre la migration irrégulière. Celle-ci portera à 148 millions d’euros le montant total de l’aide apportée au Maroc en 2018 au titre de son fonds fiduciaire d’urgence. C’est ce qu’a fait savoir la Commission européenne en publiant un communiqué le 14 décembre.  Ce nouveau financement contribuera ainsi à protéger les migrants vulnérables et à intensifier la lutte contre le trafic de migrants et la traite d’êtres humains, tout en renforçant la capacité des autorités marocaines à gérer ses frontières.

Cette enveloppe de 148 millions d’euros sera consacrée à trois grands programmes. Dans le détail, il y a lieu de relever que le Maroc bénéficiera d’une enveloppe de 30 millions d’euros dans le cadre du programme de soutien à la gestion des frontières dans la région du Maghreb. Cette aide permettra aux services marocains de contrôle aux frontières et les instances associées à protéger les migrants vulnérables, à combattre la migration irrégulière et à démanteler les réseaux criminels transfrontières. La Commission européenne précise qu’un programme d’un montant  de 70 millions d’euros a été récemment adopté pour aider le Maroc dans sa lutte contre le trafic de migrants et la traite d’êtres humains, au moyen, notamment, d’une gestion des frontières renforcée.

Signalons qu’un programme d’aide d’un montant de 40 millions d’euros  est destiné à aider le Maroc à mettre au point son système de gestion des frontières. Ce programme a été adopté la semaine dernière lors de la réunion du comité de gestion du fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique.  Enfin, un  programme supplémentaire de 8 millions d’euros  permettra au Maroc  de renforcer davantage ses  politiques dans le domaine de la gouvernance des migrations au niveau régional. La commission européenne rappelle que l’UE est depuis plus de 10 ans le premier partenaire du Maroc en matière de soutien technique et financier dans le domaine de la migration grâce à l’accord de partenariat de mobilité conclu en 2013.

Depuis 2014, l’UE a engagé 232 millions d’euros par l’intermédiaire de différents fonds et instruments, afin de soutenir des actions liées à la migration au Maroc. La lutte contre la migration irrégulière est un défi de taille depuis de nombreuses années. Récemment, le Pacte mondial sur les migrations des Nations Unies  a été  approuvé à Marrakech par 164 des 193 pays membres, en dépit du retrait de plusieurs pays concernés, notamment les États-Unis. Le texte qui contient 23 objectifs revêt un caractère  non contraignant destiné à renforcer la coopération internationale pour une «migration sûre, ordonnée et régulière».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *