Minceur : à la recherche du corps parfait

Minceur : à la recherche du corps parfait

Elle est devenue un phénomène de mode

Comme chaque fin d’année, des milliers de personnes dressent leur liste de résolutions.  Avoir un corps parfait est l’une des résolutions les plus populaires. Hommes et femmes se mettent au sport, suivent des régimes draconiens et consomment des cocktails miraculeux pour avoir un corps de rêve. Si certaines personnes veulent perdre du poids pour se sentir bien dans leur peau, d’autres le font pour être tendance et correspondre à une norme sociale.

Des personnes de tout âge et de toute classe sociale veulent  perdre du poids. Hommes et femmes se privent de nourriture, se mettent au sport pour avoir un corps de rêve et surtout avoir une place dans la société comme l’explique Widad : «Dans la société de consommation dans laquelle on vit, la personne obèse ou potelée est très mal vue. Elle est souvent accusée de paresse, de stupidité, voire de laideur. Il y a deux ans, j’avais quelques kilos de plus et mon entourage me les faisait bien sentir. Dès que je portais une robe moulante ou que je mangeais un morceau de chocolat, ils avaient l’art de me rappeler mon poids.  Toutes les occasions étaient bonnes pour se moquer de mes rondeurs. Petit à petit je regardais mon corps avec les yeux de la honte et du mépris et c’est ce qui m’a poussée à suivre un régime».

L’enfer c’est les autres !

Cette pression sociale est accentuée par les médias.  Les magazines féminins, les affiches publicitaires et les films véhiculent l’image du corps parfait. Ces images associent la minceur à la beauté, la réussite, le bonheur et la bonne santé. Plusieurs personnes confirment avoir perdu du poids pour se conformer aux standards de beauté comme c’est le cas de Soukaina : «à force de regarder les couvertures de magazines et les mannequins aux corps de déesses, j’ai décidé de leur ressembler. je combattais mon poids au quotidien, je me suis privée de nourriture, j’ai fait subir à mon corps des heures interminables de sport et je n’arrêtais pas de surveiller ma balance. Au final j’ai compris qu’être mince ne signifie absolument pas être en bonne santé. La preuve: je me suis retrouvée avec beaucoup de carences et des graves problèmes de santé». Obsédées par le culte du corps parfait, certaines personnes contrôlent leurs moindres faits et gestes. Elles se lancent dans toute sorte de régime,  pèsent leurs nourriture et utilisent plusieurs gadgets et applications pour ne pas consommer un gramme de trop. Sans oublier celles qui optent pour des chirurgies agressives et des gélules «miraculeuses» vendues chez les pharmacies ou les herboristes. Ces personnes oublient qu’elles agressent leurs corps au grand bonheur des laboratoires pharmaceutiques, des centres d’amincissement et des salles de sport.

Un marché qui rapporte gros

Pour se débarrasser de leurs bourrelets disgracieux, certaines personnes sont prêtes à payer le prix fort. D’ailleurs, l’amincissement est aujourd’hui un business qui rapporte énormément d’argent. Les centres d’amincissement, les salles de sport et les cabinets de diététiciens poussent comme des champignons sans oublier les recettes «standard» à base de plantes diffusées sur les radios et publiées dans les magazines. Des recettes qui ne sont pas souvent efficaces comme l’explique Zineb: «je suis accro aux régimes publiés dans les magazines. J’ai tout essayé pour maigrir mais sans aucun résultat. Les régimes sont trop stricts, au bout de quelques semaines je craque et je reprends davantage de poids. Finalement, j’ai décidé d’adopter un bon mode de vie au lieu de passer toute ma vie au régime».

Questions à Maria Benjelloun, conseillère en nutrition

ALM : Pour maigrir, certaines personnes s’amusent à suivre des régimes à la mode sans consulter un spécialiste. Ces régimes ne sont pas forcément efficaces et peuvent avoir des répercussions sur la santé. Qu’en pensez-vous ?

Maria Benjelloun : Il n’y a aucune donnée scientifique sur ces régimes mode. Pour suivre ces régimes certaines personnes ne mangent qu’un seul fruit tout au long de la journée, se privent de nourriture, ne boivent que du lait ou suivent des régimes hyper protéinés, ce qui peut être dangereux pour la santé. D’abord pour suivre un régime, il faut avant tout voir un spécialiste, établir un bilan et savoir s’il y a des carences ou de problèmes de santé. C’est à ce moment-là qu’on prescrit un régime adapté. De par mon expérience, le meilleur régime c’est l’hypocalorique. C’est un régime où on mange équilibré, en évitant au maximum les sucreries et les fritures. Dans ce régime on mange un peu de tout. Par exemple le matin on prend un morceau de pain, de l’huile végétale, du fromage, du café, une infusion ou du lait. Pour la collation on peut prendre un jus ou un fruit pour bénéficier de ces fibres. À midi on mange des protéines, des légumes et le soir il faut manger un peu tôt pour permettre au corps de bien digérer. Pour corriger une idée reçue sur le dîner, quand on ne mange pas le soir, on met le corps en abstinence jusqu’au lendemain et dès qu’on lui donne à manger le matin il stocke au lieu de brûler les calories.

Maigrir est-il synonyme de bonne santé?

Non, pas forcément. La bonne santé c’est quand on fait des bilans et on ne trouve pas de carence. Être en bonne santé c’est quand on fait une impédancemétrie et qu’on ne trouve pas beaucoup de graisse viscérale et que l’IMC est maximum à 30. On peut être mince et avoir plus de gras que de muscle et être tout le temps fatigué. pour être en bonne santé, il faut manger équilibré, boire beaucoup d’eau et faire une activité sportive. Dans la vie tout est question d’équilibre. Ça ne sert à rien de suivre un régime draconien et reprendre du poids juste après.

On remarque aussi que de plus en plus de personnes consomment des gélules, des cocktails «miraculeux» ou de la spiruline sans l’avis d’un spécialiste. Quels sont les dangers sur la santé ?

Franchement, en  tant que conseillère en nutrition et avec mes 25 ans d’expérience, je peux conseiller des vitamines et des compléments alimentaires mais comme j’ai bien dit ce sont des compléments. Il ne faut jamais substituer un repas par une gélule, des vitamines ou des boissons. Déjà on ne mange pas sainement avec tous les pesticides et les produits chimiques, donc si en plus on substitue un repas par une gélule artificielle cela peut être dangereux pour la santé. Maintenant pour la spiruline, c’est naturel, c’est végétal mais il ne faut pas en abuser. Il faut que ça soit pris dans le cadre d’un régime alimentaire équilibré et surtout prescrit par un spécialiste avec des doses à respecter.

Par: Khaoula Benhaddou

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *