Ministère : Le médicament Diane35 « est exclusivement autorisé pour le traitement de l’acné »

Ministère : Le médicament Diane35 « est exclusivement autorisé pour le traitement de l’acné »

Le médicament Diane35 « est autorisé à la commercialisation au Maroc exclusivement pour le traitement de certains troubles hormonaux chez les femmes présentant des symptômes d’acné sévère et non pas comme un produit contraceptif », a indiqué mercredi le ministère de la Santé.
Suite aux informations diffusées par l’Agence française de la sécurité du médicament et des produits d la santé (ANSM) sur la réévaluation de ce médicament, le ministère a précisé dans un communiqué que ce médicament « possède également une action contraceptive pour laquelle il n’a pas d’autorisation de mise sur le marché marocain de même que dans les pays européens ».
La prescription de ce médicament « est limitée à l’amélioration des symptômes cutanés et ne peut donc être utilisé comme produit contraceptif », souligne la même source.
« A ce jour, aucune décision de retrait de Diane 35 des officines n’a été prononcée par les autorités sanitaires françaises », indique le ministère, ajoutant que « ses services informeront régulièrement l’opinion publique sur les décisions qui seront prises en conformité derniers donnés valides ».
Le département de la santé « invite par ailleurs les femmes utilisatrices de ce médicament à consulter les centres de santés ou leurs médecins traitant afin de leur apporter les informations nécessaires et leur prescrire des méthodes contraceptives qui leur conviennent ».
Le traitement anti-acné du laboratoire allemand Bayer, largement utilisé comme contraceptif, va être suspendu de la commercialisation d’ici trois mois en France, après la mort de quatre personnes, a annoncé mercredi l’ANSM.
L’interdiction portera sur la pilule « Diane 35 » et ses génériques à l’issue d’une « procédure de suspension d’autorisation de mise sur le marché », a précisé le professeur Dominique Maraninchi, directeur général de l’ANSM, organisme de contrôle des médicaments dépendant du ministère de la Santé, cité par des agences.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *