Mise au point de Shell

«Aujourd’hui le Maroc» a publié dans son numéro 33 du Vendredi 4 Janvier 2002 un article sous le titre «Arnaque aux bons d’essence» qui a appelé de la part de Shell du Maroc la mise au point suivante. L’article laisse croire que son auteur a suivi les faits et gestes de Monsieur Michel Faure le Lundi 24 Décembre 2001 à Casablanca. Or non seulement Monsieur Michel Faure n’a jamais rencontré, ni connu l’auteur de l’article, mais absent du Maroc à cette date, le soussigné ne pouvait avoir entrepris les actes décrits dans l’introduction de cet article.
En publiant que Monsieur Michel Faure avait dit «ça suffit pour aujourd’hui» et autres allégations du même genre, l’auteur de l’article a écrit des affabulations et des contrevérités dont il est aisé de démontrer l’absence de consistance.
Monsieur Michel Faure proteste contre la publication de telles allégations ainsi que de l’utilisation de sa photo sans son autorisation.
Concernant la société Shell du Maroc, il est totalement faux de prétendre que la falsification des bons d’essence est un phénomène récurrent (sic). L’article n’en est pas à une contrevérité près. L’affaire « similaire » dont aurait été victime « il y a quelques mois » Shell du Maroc est purement imaginaire.
Il aurait été souhaitable que Monsieur Abdallah Chankou prenne attache avec la société Shell du Maroc et Monsieur Michel Faure avant de s’aventurer à publier de fausses informations et de contrevérités flagrantes. En demandant la publication de la présente mise au point, le soussigné ainsi que la société Shell du Maroc regrettant que le Directeur de la publication ne se soit pas assuré de la réalité des informations rapportées sur Monsieur Faure et sur la société Shell du Maroc, et espèrent qu’il ne s’agit là que d’une inadvertance.

• Monsieur Michel Faure,
président-directeur général de la Société Shell du Maroc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *