Mobilisation pour la libération de Sebta et Melillia

Le Parti Marocain Libéral (PML) a annoncé la création d’une nouvelle plate-forme de réflexion sur la décolonisation des deux villes occupées, Sebta et Melillia. Cette nouvelle initiative de la formation politique dirigée par Me Mohamed Ziane a été annoncé par le porte-parole du parti pour les affaires extérieures, Nabila Hadfi, qui a expliqué qu’il s’agit d’une action tripartite entre le PML, le bureau régional du Syndicat National de la Presse à Nador et le « Comité de la solidarité avec le peuple arabe ».
Des informations rapportées par certains organes de la presse espagnole avaient annoncé que les parties avaient décidé de créer une « Organisation Nationale pour la Libération de Sebta et Melillia » ce qui avait suscité des craintes chez les habitants des deux villes occupées.
Contacté par notre rédaction, le président du PML a tenu à préciser que cette dénomination est totalement fausse et qu’elle a peut-être été l’objet d’une manipulation de la part de l’agence de presse espagnole qui a donné l’information. En fait, assure Me Ziane, il s’agit d’un « mouvement de pensée » et non d’une « Organisation de libération ». Car, dit-il, l’objectif de cette initiative est de créer une plate-forme de dialogue et de réflexion qui permettrait à toutes les composantes de la société civile, politique et culturelle de réfléchir ensemble aux moyens à même de permettre la récupération des deux villes occupées par l’Espagne. « Parler d’une Organisation de libération veut dire que l’on va avoir recours à des actions déstabilisatrices contre les autorités locales dans les deux présides. Or, ce n’est absolument pas notre objectif », a-t-il dit.
Pour le chef de file du PML, il est exclu que ce « Mouvement de pensée », comme il préfère l’appeler, ait recours à « la rébellion » pour la libération des deux villes. « Notre objectif principal est de mobiliser l’opinion publique marocaine autour de cette question que nous jugeons prioritaire puisqu’il s’agit de l’achèvement de notre intégrité territoriale », a-t-il dit.
Cette mobilisation, affirme Me Ziane, permettra dans un long terme d’amener les autorités espagnoles à entreprendre un dialogue civilisé qui aboutirait à la décolonisation de toutes les colonies que ce pays maintient au Nord du Maroc. « L’Espagne est un pays qui se veut démocratique et prétend avoir évolué. C’est vrai dans un sens. Mais, il est certain que ce statut de pays moderne, démocratique et civilisé auquel prétend l’Espagne d’aujourd’hui présente encore un handicap puisqu’elle garde encore un héritage de l’ère coloniale dont elle ne veut pas se libérer », explique le dirigeant du PML. D’un autre côté, il a annoncé que ce mouvement oeuvrera pour une meilleure démocratisation du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *