Mobilisation pour l’enfance à Laâyoune

À l’occasion de la commémoration de la Journée nationale des droits de l’enfant, la section de la Ligue marocaine de protection de l’enfance à Laâyoune a organisé vendredi dernier une rencontre régionale sur la réalité de l’enfance.
Cette manifestation de solidarité, organisée sous le Haut patronage de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Amina, présidente de la Ligue Marocaine de Protection de l’Enfance (LMPE), a constitué une opportunité pour les différentes parties actives dans le domaine de traiter du thème de la situation de l’enfance. Les conférenciers, Mustapha Naîmi et Fatima Ezzahra Tamouh, la directrice de l’école «Annahj Al Jadid», Mme Ahjabouha Zoubir et Hajiba Maâ Al Ainine ont présenté le thème à partir d’approches touchant les rapports de l’enfant avec l’enseignement, la santé, les médias et la protection de l’enfance au sens large du terme, en particulier les enfants abandonnés et ceux qui sont en situation délicate. Cette rencontre a été marquée par la participation des ambassadeurs de bonne volonté.
L’artiste égyptienne Safia Al Amri, qui est intervenue avant l’ouverture de cette manifestation, a exprimé ses vifs remerciements pour l’accueil chaleureux, qui a été réservé à la délégation des artistes égyptiens et pour les marques de sentiments sincères de fraternité, dès leur arrivée dans leur deuxième pays le Maroc, pour participer à cette grande manifestation de solidarité, dont l’organisation a été prévue samedi soir au palais des congrès à Laâyoune. «Notre présence parmi vous aujourd’hui», a souligné la star du cinéma arabe, «est la confirmation des profonds sentiments de fraternité arabe qui nous lient et des nobles sentiments illustrés par les activités de votre association aux buts humanitaires, qui nous lient ensemble». Et d’ajouter que «les actions humanitaires entreprises en faveur de l’enfance constituent une oeuvre de fierté, de noblesse et de sympathie humaine». Outre l’ambassadrice de bonne volonté Safia Al Amri, ont pris part à cette manifestation de solidarité le chanteur égyptien Mohamed Tarouat, l’artiste mauritanienne Dimi Ment Aba et les artistes marocains Haj Younes, Souad Saber, Abdellah Didane, Rachida Mansouri et le comédien Saïd Skouma.
Il est à souligner dans ce cadre que la question de l’enfance au Maroc est au centre des préoccupations des différentes parties, pouvoirs publics et société civile. Plusieurs actions ont été entreprises en vue d’alléger les souffrances des enfants qui, sans aucune faute de leur part, se sont trouvés en situation difficile.
Aujourd’hui des associations oeuvrent dans le but d’empêcher les enfants de se retrouver dans la rue. Il faut dire que les actions de sensibilisation et l’orientation des enfants en difficulté, la lutte contre l’analphabétisme pour les mères de ces enfants, la communication et l’intervention pour l’intégration sociale des enfants de la rue, le contrôle sanitaire continu pour les enfants ciblés et l’approfondissement de la recherche sur le phénomène de l’enfance en difficulté, constituent les axes qui permettent d’atténuer le fléau qui touche tous les pays du monde.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *