«Mobility Day» : Casablanca lance une réflexion sur la mobilité urbaine

«Mobility Day» : Casablanca lance une réflexion sur la mobilité urbaine

Le «Mobility Day» a réuni plus de 200 participants et plus de 15 intervenants

La métropole économique a accueilli, mercredi 9 mai, le «Mobility Day». Cet événement qui a connu la participation de plus de 200 participants et plus de 15 intervenants a été l’occasion d’échanger et d’apporter des recommandations pour améliorer les conditions de mobilité à Casablanca. Plusieurs thématiques ont été abordées, telles que le développement de l’offre de stationnement, la gestion optimale de la demande de transport ou encore la nécessaire conciliation entre transport et durabilité. Les participants à cette journée ont plaidé pour la mise en place d’une stratégie intégrée et pérenne dans ce domaine au niveau de la région Casablanca-Settat. Les intervenants ont également souligné la nécessité d’offrir «des solutions intelligentes et durables», évoquant notamment les efforts consentis par les pouvoirs publics pour faire face à la problématique de la mobilité au niveau de la ville de Casablanca en particulier, et de la région en général.

Le président du Conseil de la région, Mustapha Bakkoury, a indiqué : «Il est primordial d’élaborer une vision commune  dans le domaine des transports pour rendre paisible le quotidien des citoyens en mettant à leur disposition des moyens de transports publics de qualité». Tout en reconnaissant que plusieurs zones de la région souffrent d’un manque de moyens de transport de qualité, M. Bakkoury a rappelé que plusieurs chantiers ont été lancés, notamment l’élargissement du réseau du tramway et le renforcement des lignes ferroviaires. Pour sa part, le président du Conseil de la ville de Casablanca, Abdelaziz Omari, a estimé que «le choix stratégique relatif à l’amélioration de l’offre en matière de mobilité est très important et nécessite, sans aucun doute, un coût élevé.

Cependant, cette offre demeure insuffisante, d’où la nécessité d’engager une réflexion au sujet d’une gestion «intelligente» de la circulation et de trouver des solutions adéquates aux problématiques des passages piétons et des lieux de stationnement, notamment à travers la construction de parkings souterrains». De son côté, le wali, secrétaire général du ministère de l’intérieur, Mohamed Faouzi, a appelé à faire face à ces défis à travers une offre qui répond aux «besoins légitimes» des populations, rappelant, dans ce contexte, que le gouvernement a adopté plusieurs mesures visant le renforcement des structures des transports pour garantir l’efficacité de la mobilité urbaine. La métropole, qui occupe une place de choix en tant que poumon économique du Royaume, nécessite impérativement la mise en place de programmes de mobilité urbaine intégrés, globaux et durables pour faire face aux défis des transports publics.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *