Modernisation des finalités de l’Islam en faveur d’une religion de tolérance : L’appel de Yssef aux ouléma africains

Modernisation des finalités de l’Islam en faveur d’une religion de tolérance : L’appel de Yssef aux ouléma africains

Les ouléma africains sont invités à moderniser les finalités de l’Islam en faveur d’une religion de tolérance, de modération et de juste milieu, a affirmé, mercredi à Marrakech, le secrétaire général du Conseil supérieur des ouléma, Mohamed Yssef.

Dans une allocution lue au nom du ministre des habous et des affaires islamiques, président-délégué de la Fondation Mohammed VI des ouléma africains, Ahmed Toufiq, à l’ouverture de la première conférence internationale sur «le phénomène salafiste, les significations et les répercussions», M. Yssef a souligné que le continent africain, qui s’apprête à se renouveler matériellement et moralement, a placé sa confiance en les ouléma relevant de cette institution pour accomplir la mission humaine et relever les nombreux défis. Les ouléma et les sages du continent sont appelés à relever tous ces défis, et à expliquer la religion telle que prêchée par le Prophète Sidna Mohammed, paix et salut soient sur Lui, et vécue par Ses vertueux compagnons et successeurs ayant emprunté la même voie, a-t-il relevé.

Après avoir mis en avant que les pôles de la science, la religion et l’Etat ne peuvent aucunement être dissociés dans l’Islam, M. Yssef a indiqué que l’Afrique, et le monde entier, manquent d’une chose, à savoir la quiétude des gens, leur sécurité et leur solidarité, ajoutant que c’est là où réside la responsabilité des ouléma.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *