Modernisation des Parcs de jeux

Dans une ville, comme Casablanca, de plus en plus urbanisée et de plus en plus polluée, les parcs de jeux et de divertissement ainsi que les espaces verts sont indispensables, en vue de permettre à la population casablancaise de mieux respirer et aux enfants de sortir de la routine quotidienne et de découvrir la nature, la flore et la faune. En plus du divertissement, ces espaces jouent également un rôle éducatif dans la vie des enfants.
Les parcs d’attractions dans la capitale économique, notamment Yasmina dans le parc de la Ligue arabe et Sindibad à Aïn Diab, connaissent une forte affluence les week-ends et pendant les vacances, l’activité bat son plein durant tous les jours de la semaine. Seulement que cette forte affluence sur ces lieux n’est pas accompagnée par des infrastructures modernes et une organisation de nature à créer aux enfants et à leurs familles un espace de confort, de loisirs et de bien-être et éviter, par ailleurs, des problèmes qui pourraient gâcher la joie du déplacement. «Pendant le week-end, les enfants exigent de sortir pour découvrir la nature. Mais, le nombre de parcs de jeux à Casablanca est insuffisant eu égard à la population de la métropole.
Durant les jours de repos, ces lieux connaissent une forte affluence, en plus de l’absence des infrastructures. Chose qui provoque un grand dérangement pour les enfants et leurs familles», souligne un père de famille au parc Yasmina.
Ces espaces ont connu une nette dégradation pendant leur gestion par une société privée. Ils se sont transformés en lieux repoussants, où il y a tout hormis la distraction des enfants, délinquance, insécurité, malpropreté et mauvaise gestion. Chose qui a poussé la communauté urbaine de Casablanca (CUC) de les récupérer, par une décision adoptée à l’unanimité, lors de la session de février 2002. Depuis lors, des mesures ont été entreprises pour redresser la situation et rendre ces espaces plus attrayants. Ainsi les prix ont été revus à la baisse pour permettre à toutes les familles de la population casablancaise d’envoyer leurs enfants dans ces endroits. «Nous avons un projet pour moderniser tous les parcs de jeux et de divertissement pour accompagner le développement de la métropole.
Dans ce cadre, un appel d’offres sera lancé incessamment en vue de déléguer la gestion de ces parcs à une entreprise privée qui respectera le cahier des charges», souligne le président de la communauté urbaine de Casablanca, Saâd Abassi précisant que le dossier de l’ancien gestionnaire délégué demeure entre les mains de la justice. Et d’ajouter que la communauté urbaine a obtenu gain de cause, dans une première étape au tribunal administratif de Casablanca. Pendant les week-ends, les jours fériés, le nombre de visiteurs dans ces espaces dépasse les 100.000 visiteurs.
Il faut dire que la modernisation de ces espaces va, varier leurs activités, manèges, féerie et permettra aux enfants casablancais de se retrouver dans la nature au centre de leur ville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *