Mohamed Achergui prend la tête du Conseil constitutionnel

Mohamed Achergui prend la tête du Conseil constitutionnel

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a reçu mardi à Oujda le président du Conseil constitutionnel et trois de ses nouveaux membres, annonce un communiqué du Cabinet royal. Il s’agit de Mohamed Achergui, que Sa Majesté le Roi a nommé président du Conseil constitutionnel, Mohamed Seddiqi, que le Souverain a nommé comme membre au même Conseil, Rachid Lemdaouar, nommé membre du Conseil par le président de la chambre des représentants et Mohamed Amine Benabdallah, nommé au même Conseil par le président de la chambre des conseillers. Le nouveau président du Conseil constitutionnel, Mohamed Achergui, est né en 1949 à Nador. Titulaire d’un doctorat d’Etat en Droit public (1985), d’un DES en Sciences politiques (1981), il a occupé plusieurs postes, dont celui de conseiller au Cabinet du ministre des Finances (1989-1995), chargé de mission auprès du Directeur général du groupe OCP (1995-2001) et Procureur général de SM le Roi près la Cour des comptes, poste qu’il a occupé jusqu’à sa nouvelle nomination. Juriste confirmé, il a été consultant en 2003 de la Commission royale ayant élaboré l’initiative marocaine d’autonomie. M.Achergui a reçu plusieurs distinctions, dont notamment le «Prix du Maroc des sciences humaines et sociales» pour son ouvrage : «Le Dahir dans le droit public marocain». SM le Roi Mohammed VI a également nommé un nouveau membre du Conseil constitutionnel, en l’occurrence, Mohamed Seddiqi né en 1939 à Marrakech. Titulaire d’une licence en Droit en 1965, M. Seddiqi est avocat depuis 1966 au barreau de Rabat. Membre de l’Union des avocats arabes, ex-bâtonnier de l’Ordre de Rabat et ex-président de l’Association des barreaux du Maroc. Il est membre du Bureau politique de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) et membre fondateur et ex-dirigeant de l’Organisation marocaine des droits humains (OMDH) et ex-membre du Conseil consultatif des Droits de l’Homme (CCDH) et de son instance d’indemnisation.
M. Seddiqi a également été directeur du journal «Al Ittihad AL Ichtiraki». Pour sa part, Rachid Lemdaouar, nouveau membre du Conseil constitutionnel, est né en 1964 à Casablanca. Il est titulaire du diplôme des études supérieures en Sciences islamiques de Dar Al Hadith Al Hassania à Rabat en 1994, et d’un diplôme d’aptitude pédagogique de l’Ecole normale supérieure de Tétouan en 1991. Il est également licencié en Droit de l’Université Hassan II de Casablanca. M. Lemdaouar est député PJD au sein de la Chambre des représentants depuis 1997 et membre de la commission juridique du Majliss Achoura de l’Union du Maghreb arabe. Il a été également membre du Conseil de l’union des Conseils des Etats membres de l’Organisation de la Conférence islamique (OCI). Quant à Mohamed Amine Benabdallah, nommé nouveau membre du Conseil constitutionnel, il est âgé de 55 ans et titulaire d’un doctorat en Droit public de l’Université de Paris II et d’un diplôme des Etudes supérieures de la Faculté de Droit de Rabat. Professeur de Droit public à l’Université Mohammed V, il est également chargé de mission, depuis 2004, auprès du premier conseiller au Secrétariat général du gouvernement. M. Benabdallah, qui est membre du bureau exécutif de l’Association Ribat Al Fath, est membre fondateur de l’Association marocaine des Sciences administratives, de l’Association marocaine de Droit constitutionnel et de l’Association marocaine des Sciences politiques. M. Benabdallah, plusieurs fois champion du Maroc de natation entre 1972 et 1977, et détenteur du record universitaire maghrébin en 1974.
Ces nominations s’inscrivent dans le cadre du renouvellement partiel du tiers de la composition du Conseil, conformément aux dispositions de la loi organique relative à cette juridiction constitutionnelle du Royaume.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *